Une centaine d’exemplaires vinyles du nouvel album de Radiohead se sont envolés

Après les réseaux soci­aux, c’est au tour des dis­quaires de voir dis­paraître Radio­head de leurs bacs. Sept mag­a­sins spé­cial­isés en France attendaient une édi­tion lim­itée au for­mat vinyle blanc du nou­v­el album du groupe, A Moon Shaped Pool. Seule­ment après plusieurs jours de retard et des ques­tions sans répons­es, cer­tains ont com­mencé à s’in­quiéter : “Nous avons été prévenu par cour­ri­er offi­ciel d’O­livi­er Gic­quel, directeur des ventes France de Wagram, que les com­man­des sont défini­tive­ment per­dues, égarées”, déplore sur les réseaux soci­aux Mar­tial Solis, qui tra­vaille pour Total Heav­en à Bor­deaux, dis­quaire qui n’a tou­jours rien reçu. 

Grâce au bouche à oreille et après véri­fi­ca­tion, il sem­ble con­fir­mé que cer­tains de ces quelques cents vinyles ont été ven­dus… par la Fnac. Une erreur mon­u­men­tale puisque Radio­head avait bien spé­ci­fié qu’il ne voulait pas voir un seul disque ven­du hors du réseau indépen­dant choisi. “Nous savons que le 17 juin, ces mêmes dis­ques ont été ven­dus à la Fnac de Bor­deaux, par un vendeur recon­nais­sant qu’il n’é­tait pas cen­sé les avoir”, con­tin­ue Mar­tial Solis. Face une telle incom­préhen­sion, le label du groupe Beg­gars et XL Records ont déjà soumis une demande de repres­sage expresse pour cette édi­tion lim­itée. Si les dis­quaires qui se retrou­vent les mains vides font leurs excus­es à leurs clients, ils comptent bien avoir le fin mot de l’his­toire : “En douze ans de méti­er, jamais on n’a vu de col­is se per­dre. Il y a tou­jours une trace”, con­clut Mar­tial Solis. 

(Vis­ité 86 fois)