Vald et son maillot du PSG au Vélodrome : le stade menace de porter plainte

Vald a osé. Ce week‐end, quelques heures avant son pas­sage au fes­ti­val Marsa­t­ac, le rappeur a posté sur ses réseaux soci­aux une pho­to de lui por­tant un mail­lot du PSG dans le stade Orange‐Vélodrome à Mar­seille avec un petit mes­sage bien piquant : “Alléééééééé L’OM !”. Il n’en fal­lait pas plus pour déclencher la polémique et réveiller les ardeurs de quelques sup­port­ers prenant la rival­ité his­torique entre le PSG et l’OM très au sérieux. Peut‐être même trop au sérieux, quand on con­naît le goût de Vald pour la provo­ca­tion et le troll. C’est sa mar­que de fab­rique. Souvenez‐vous de morceaux tels que “Shoote Un Min­istre” ou “Autiste”  par exem­ple. Pire, dans une inter­view pour So Foot, le rappeur orig­i­naire d’Aulnay-sous-Bois déclare ne pas être un fan de foot et encore moins du PSG. Un acte pure­ment des­tiné à la provo­ca­tion donc. Même les Mar­seil­lais présents à son con­cert quelques heures plus tard à Marsa­t­ac ne lui en tien­dront pas rigueur.

Trop tard, le mal est fait. Et pour­rait même débouch­er sur une action juridique. C’est en tout cas ce qu’envisage Are­ma, la société qui gère le stade Orange‐Vélodrome, en con­cer­ta­tion avec la mairie de Mar­seille. Dans Le Parisien, la porte‐parole d’Arema s’explique : “Le dossier est entre les mains de notre ser­vice juridique. Nous sommes très scrupuleux sur les usages com­mer­ci­aux du stade. Ni la mairie de Mar­seille ni Are­ma n’avaient reçu de demande d’autorisation de tour­nage de la part du fes­ti­val ni de l’équipe de Vald. Are­ma pour­rait donc porter plainte selon l’utilisation des images”. Car Vald ne s’est pas con­tenté de pren­dre une pho­to. Sour­dor­eille a prof­ité du lieu pour filmer le rappeur dans le cadre d’une inter­view et d’un morceau freestyle, mais a pris la déci­sion de ne pas dif­fuser la vidéo (alors qu’elle était mon­tée), pour ne pas met­tre dans l’embarras les équipes de Marsa­t­ac.

Marsa­t­ac assure cepen­dant avoir obtenu toutes les autori­sa­tions néces­saires de la part du Vélo­drome en amont pour filmer ce reportage vidéo, même si le “détail” du mail­lot du PSG n’avait pas été spé­ci­fié. Quoiqu’en démoc­ra­tie, porter un mail­lot du PSG n’est pas un crime, même à Mar­seille. Ce qui pose prob­lème pour Sour­dor­eille : “C’est la posi­tion de la Ville de Mar­seille et du Vélo­drome qui pose réelle­ment prob­lème. Car une poignée de per­son­nes influ­entes a fait pres­sion sur un fes­ti­val pour blo­quer la dif­fu­sion d’une vidéo réal­isée par un média. Une vidéo qui ne com­pre­nait aucun acte vio­lent, aucune appel à la haine, aucunes insultes, mais un mail­lot du PSG. On com­prend aisé­ment que cela ne plaise pas à la Mairie de Mar­seille ou au Vélo­drome. Mais, dans une démoc­ra­tie, on ne devrait sim­ple­ment pas pou­voir empêch­er un artiste de s’exprimer et un média de pou­voir pro­duire des vidéos, le tout, en respec­tant le cadre légal.” Les fans de Vald peu­vent tout de même se con­sol­er avec une autre vidéo de Sour­dor­eille, filmée pen­dant le con­cert du rappeur. Sans mail­lot du PSG à l’horizon.

(Vis­ité 4 376 fois)