Cela faisait 26 ans que les vinyles ne s’étaient pas aussi bien vendus au Royaume-Uni

La dernière fois que le vinyle a été aus­si pop­u­laire, “Smells Like Teen Spir­it” de Nir­vana était au som­met des charts et le MP3 n’ex­is­tait pas. Cette année, les ventes de vinyles ont bat­tu le record de 1991 avec 4,1 mil­lions de vinyles ven­dus au Royaume-Uni, révèle un rap­port du BPI (British Phono­graph­ic Indus­try).

Le disque noir a notam­ment séduit les fans d’Ed Sheer­an puisque Divide est l’album est le plus ven­du sur vinyle cette année devant le pre­mier pro­jet solo de Liam Gal­lagher, As You Were. Les clas­siques du rock ne sont pas en reste, les vinyles de The Bea­t­les, David Bowie ou encore Queen com­plè­tent ce top des ventes. Rien d’étonnant pour le rock car celui-ci représente près de 36% des ventes de 33-tours outre-Manche.

Même con­stat aux Etats-Unis :  les ventes ne cessent d’exploser. 14,32 mil­lions de vinyles ont été écoulés outre-Atlantique durant ces douze derniers mois, ce qui fait de 2017 la 12e année con­séc­u­tive où les ventes grimpent. Les qua­tre garçons de Liv­er­pool domi­nent le classe­ment en occu­pant les deux pre­mières places avec Sgt. Pepper’s Lone­ly Hearts Club Band et Abbey Road  suiv­is de la bande orig­i­nale du block­buster Guardians Of The Galaxy.

Cette ascen­sion des ventes de vinyles s’ex­pli­querait par l’aug­men­ta­tion des offres d’équipements et leurs plus fortes présences dans les grandes dis­tri­b­u­tions. Cer­tains n’hési­tent pas à surfer sur le suc­cès de cet objet culte en relançant leur fab­ri­ca­tion comme la mar­que Sony, qui a annon­cé cet hiv­er la reprise du pres­sage de vinyle dans une de leurs usines japon­ais­es — qui n’avait pas vu de galette depuis 1989.

 

(Vis­ité 1 509 fois)