Skip to main content
© Jordan Magnee
4 mars 2022

Vitalic à l’Accor Arena : « Cela va être à la fois énorme et minimal »

par Tsugi

Cette fois c’est bon. Le samedi 12 mars prochain, après le report dû à la covid, Vitalic va enfin pouvoir fêter ses 20 ans de carrière en grande pompe. Pour une soirée aussi importante, le choix de l’Accor Arena, une salle à laquelle peu d’artistes électroniques osent s’attaquer, semble idéal. Ses dimensions spectaculaires sont à la hauteur de sa musique et des deux puissants albums qu’il a eu le temps d’enregistrer durant la pandémie, Dissidaence Episode 1 et 2. La curiosité pour ce concert est d’autant plus forte que Pascal Arbez-Nicolas s’est toujours entouré des meilleures équipes pour retranscrire en effets lumineux bluffant le souffle de sa musique. Et pour que la fête soit plus explosive encore, Kas:st et le Louisahhh live band vont faire monter la température en première partie. A une semaine de monter sur scène Vitalic a répondu par mail à nos questions en prenant soin de ne pas trop en dévoiler pour ne pas spoiler un show qui s’annonce dantesque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par VITALIC OFFICIAL (@vitalicofficial)

Dans quel état d’esprit es-tu à quelques jours de monter sur scène à Paris ? Que représente cette date pour toi ? 

Pour chaque sortie d’album, la première parisienne est toujours à part. Un mélange d’excitation et de stress. C’est ce mélange qui fait aussi tout le charme du challenge.

Pourquoi avoir choisi l’Accor Arena pour fêter 20 ans de carrière ? 

On a choisi l’Accor Arena pour marquer le coup de l’anniversaire des 20 ans du projet Vitalic. On va le faire une fois et une seule.

Les lumières et les dispositifs scéniques de tes shows sont souvent spectaculaires, avec quelle équipe as-tu travaillé pour cette date si spéciale et à quoi faut-il s’attendre ? 

J’ai mis en place le show avec l’équipe qui avait travaillé sur la scénographie du précédent live. C’est toujours difficile de décrire un concert en quelques mots, mais c’est le changement dans la continuité. Le show reprend les éléments des tournées précédentes, qui sont adaptés aux nouvelles directions de l’album – c’est-à-dire plus industriel, plus froid et techno. C’est à la fois énorme et minimal. L’idée c’est de rester complètement libre pendant mon jeu avec les machines, tout en ayant une synchronisation ultra incisive qui raconte la musique.

© Jordan Magnee

Quels sont les Lives électroniques qui t-on le plus impressionné et éventuellement inspiré ? 

J’ai vu The Chemical Brothers à Bercy juste avant la pandémie. Ce n’était pas la première fois, je les ai souvent croisés en festival. Mais dans cette salle, j’ai trouvé le show vraiment incroyable. La scénographie prenait toute son ampleur, mais aussi le son à la fois très fort et précis.

Est-ce que vous avez eu le temps de roder le show sur scène ou est-ce que cela sera « sans filet » à cause du covid ? 

Ce sera sans filet… Nous n’avons pas pu faire de dates avec le show complet à cause des annulations. Cela rentre dans l’aspect « stress » de la première question… Mais il n’y a pas le choix, il faut faire avec, et nous avons été bien préparés en résidence. Ça donne pas mal d’adrénaline.

À lire également
Vitalic : “Le vrai talent c’est prendre des risques, rechercher la créativité”

Est-ce que tu as un rituel avant de monter sur scène ? 

Oui j’ai quelques petits rituels, mais rien de très significatif. En loge, je préfère rester seul et me préparer dans le calme. Je réfléchis aux passages clefs du concert en faisant les 100 pas. Plus tard, une fois en bord de scène j’allume une cigarette et je rentre en scène sans rien dire quand je le sens. L’ambiance générale avec l’équipe est silencieuse, concentrée et enthousiaste.

Parmi tous les concerts et DJ set que tu as donné, est-ce qu’il y en a un qui t’a particulièrement marqué ? 

Ce sont souvent les premières fois qui marquent. Mon premier Zénith ou mon premier Olympia sont des dates que j’affectionne énormément. L’Accor Arena aussi sera une première fois.

Comment est-ce que tu imagines les 20 prochaines années de ta carrière ? 

Difficile à dire, mais je serai certainement toujours musicien. Je me suis rendu compte durant les deux ans d’arrêt forcé que je n’étais vraiment pas prêt à me poser.

Les places pour le concert de Vitalic à l’Accor Arena sont à réserver ici.
Et pour patienter d’ici-là, on revoit les images de la précédente tournée :

Visited 66 times, 1 visit(s) today