Skip to main content
20 mai 2019

Vous pouvez désormais ajouter vos souvenirs de clubs à la carte interactive de ClubTogether

par Lolita Mang

Astucieux. ClubTogether propose aujourd’hui un nouveau projet afin de réunir tous vos souvenirs de boîtes, raves et autres DJ-sets dans une carte interactive. En outre, elle ne sera pas seulement organisée selon l’espace, mais également en fonction le temps. Fouillez dans vos vieux appareils ou vos albums de photos, et soumettez : Birmingham, années 80. Paris, années 2000, Berlin, années 2010. Tout est possible.

Le projet, initié par le studio d’art de Liverpool, Dorothy, succède à une autre création liée à l’univers clubbing. En 2018 sortait en effet Acid House Love Blueprint: A History Of Dance Music And Rave Culture. Un poster qui recensait l’histoire de la musique dance dans un schéma du synthétiseur Roland TB-303. On pouvait y rencontrer des lieux mythiques tels que le Berghain, mais aussi des DJs comme Nina Kraviz. Succès immédiat : « Quand nous avons lancé le poster, nous avons été inondés de retours d’individus qui partageaient leurs souvenirs de clubs partout dans le monde. » explique le site Internet de ClubTogether. « Nous avons donc décidé de créer ClubTogether, qui est essentiellement un lieu où les gens peuvent partager leurs souvenirs de clubs, passés ou présents, dans une carte interactive qui réagit en temps réel au contenu proposé par la communauté du clubbing. »

Pour cette carte, le studio a décidé de s’associer à Rythm, une équipe de designeurs et de codeurs basée à Manchester. Et pour l’instant, les résultats sont encourageants : « Il est encore tôt, mais on apprécie beaucoup tous les retours que l’on reçoit » a déclaré le directeur de l’entreprise, Ali Johnson. « En plus des clubbeurs, les DJs participent aussi. » Johnson ajoute qu’à ce jour, sa contribution favorite est celle de Tim Sinclair, qui se rappelle d’une conversation qu’il a eue à l’Haçienda à Manchester : « J’ai discuté avec Bernard Sumner une fois en 83. Je lui ai demandé quel serait le nouveau single et il a dit en mettant son oreille contre les enceintes ‘c’est ça !’ ‘comment ça s’appelle ?’ ‘Blue Monday’ j’ai répondu ‘Putain, c’est un peu disco !’ et il a disparu dans le noir. »

Sur le site Internet de ClubTogether, les internautes peuvent explorer les contributions déjà existantes et ajouter leurs propres expériences : « Aucun club n’est ni petit ni trop grand et aucun souvenir n’est trop vieux ou trop récent pour être inclus » confirme le site.

Visited 3 times, 1 visit(s) today