French 79 / capture d'écran de la vidéo

👀 La scène électronique marseillaise s’invite en live dans les musées

Pour cette pre­mière édi­tion, le Français French 79 a joué en live ce 25 jan­vi­er à 17h dans l’un des endroits les plus secrets de Marseille.

La sec­tion « events » de nos comptes Face­book est – sans sur­prise – extrĂŞme­ment vide depuis quelques mois. Vous com­pren­drez donc notre stu­peur en tombant ce week-end sur une sug­ges­tion d’évènement plutĂ´t inso­lite. Le « Museoson­ic » tit­ille notre curiositĂ© en ces temps trou­bles et de fait : co-produit par la coopĂ©ra­tive de musiques Grand Bon­heur et la mai­son de dis­ques Transfuges, il s’agit d’un rendez-vous inĂ©dit organ­isĂ© entre les acteurs de la scène Ă©lec­tron­ique mar­seil­laise et les sites pat­ri­mo­ni­aux de la ville.

Pour sa toute pre­mière édi­tion, Museoson­ic a invité French 79, alias Simon Hen­ner, pour un set filmé à la CPM (Con­ser­va­tion du Pat­ri­moine des Musées) entouré d’œuvres d’artistes comme Djamel Tatah, Kazuo Shi­ra­ga, Max Ernst, Gérard Traquan­di ou encore Jean Dubuffet.

Ce pro­jet nĂ© au cours de nos deux derniers con­fine­ments, mar­que la volon­tĂ© de la ville de Mar­seille de soutenir ses artistes, et de man­i­fester – mĂŞme de manière numĂ©rique – le car­ac­tère essen­tiel de sa cul­ture. D’autres Ă©di­tions devraient rapi­de­ment suiv­re pour trans­former divers lieux cul­turels de la ville en « espace de crĂ©ation Â».

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par french79 (@french79music)

(Vis­itĂ© 1 389 fois)