Skip to main content
© BRDNK VISION
25 janvier 2021

🩠 Covid : 430 clubs français ont dĂ©finitivement fermĂ©, et ce n’est pas fini

par Carla Thorel

À cause de la situation sanitaire depuis 2020 et sans promesse de rĂ©ouverture, de plus en plus de gĂ©rants de discothĂšques se rĂ©signent Ă  fermer leur Ă©tablissement, dĂ©finitivement.

« Un monde englouti sans perspective » tĂ©moignait Patrick MalvaĂ«s, prĂ©sident du Syndicat National des DiscothĂšques et Lieux de Loisirs, au micro de Franceinfo le 24 janvier. Alors que les restaurants et les bars ont pu profiter d’un furtif laissez-passer pour rouvrir leurs portes entre mai et octobre derniers, les discothĂšques françaises restent cloisonnĂ©es et verrouillĂ©es depuis le dĂ©but de l’épidĂ©mie Covid-19. Aujourd’hui, 430 d’entre elles (soit 30 % de l’effectif français) ont dĂ©jĂ  mis la clĂ© sous la porte, toujours selon le SNDLL.

« La seule reconversion qui serait possible, et je ne fais pas de l’humour, ce serait de nous transformer en centre de vaccination. »

DĂ©sespĂ©rĂ©s, les dirigeants de boĂźtes de nuit ferment peu Ă  peu volontairement ou judiciairement leur Ă©tablissement, pour couper court aux charges qui s’alourdissent, se creusent sans pour autant avoir la certitude de pouvoir remonter la pente. « De 430 fermetures, on va vite passer Ă  600 » affirme Patrick MalvaĂ«s. À l’aube d’un Ă©ventuel troisiĂšme confinement qui se retrouve depuis quelques temps dans la bouche de tout un chacun (et actuellement en TT Twitter), le prĂ©sident du SNDLL ne voit qu’une solution : « La seule reconversion qui serait possible, et je ne fais pas de l’humour, ce serait de nous transformer en centre de vaccination, et ça, on y est tout Ă  fait prĂȘt, mais il faudrait encore qu’on nous sollicite. On le ferait tous avec grand plaisir ! On a mĂȘme fait un sondage dans ce sens auprĂšs de nos mandants. Pourquoi pas transformer les 1 500 Ă©tablissements de France en centre de vaccination ? Toutes les discothĂšques rĂ©pondraient prĂ©sent. »

Sur les vĂ©ritables dommages financiers, psychologiques et techniques qu’a causĂ© l’Ă©pidĂ©mie auprĂšs des clubs de France, une enquĂȘte de Tsugi est actuellement en cours.

 

À lire Ă©galement
Aides financiĂšres : le gouvernement ne compte pas s’arrĂȘter aux clubs fermĂ©s
Avec les clubs fermés, les artistes électro ont-ils encore envie de produire de la club music ?
Selon Emmanuel Macron, rouvrir les clubs rapidement “serait de la folie”
Visited 132 times, 1 visit(s) today