Skip to main content
5 octobre 2017

10 bons plans de la Nuit Blanche 2017 à Paris

par Antoine Tombini

A l’occasion de la Nuit Blanche 2017, Paris et ses alentours se transforment en véritable parcours à la découverte de l’art contemporain à travers des performances, des installations, des concerts et des expositions autour du thème « faire oeuvre commune ». Comme son nom l’indique, l’évènement durera jusqu’au petit matin selon les installations, et cette édition 2017 sera divisée en deux parcours : un Nord, autour du quartier de la Chapelle, et un parcours centre qui s’étendra des abords des Halles et de l’Hôtel de Ville jusqu’à la place de la République. Devant le nombre considérable d’évènements dans l’évènement, Tsugi a sélectionné les rendez-vous immanquables de cette année.

  • La Marée des Lettres aux Quais de Seine

Le collectif berlinois Invisible Playground Network invite les Parisiens à composer des phrases au fil de l’eau, en laissant libre cours à leur imagination avec de grandes lettres en trois dimensions qui se déplaceront le long des berges de Seine. En s’appuyant sur la participation collective des habitants et leur expression au sein de l’espace public, le collectif repense la notion de démocratie. Visible depuis le pont Neuf, le pont au Change et le quai de l’Horloge l’oeuvre durera de 19h à 7h du matin. Elle est d’ailleurs mise en avant sur l’affiche de la Nuit Blanche 2017 où les lettres apparaissent inversées.

  • La Gaîté Lyrique (3ème arrondissement)

Ouverte tout au long de la nuit, La Gaîté Lyrique accueillera une installation interactive de Matthieu Tercieux, un marathon de webséries I Love Transmédia et l’anniversaire tout en musique du collectif Children Of Light. Voyez plutôt :

  • Collectif MU au Jardin Rosa Luxembourg (18ème)

Au Jardin Rosa-Luxembourg, devant l’océan de rails qui s’étend derrière la Gare de l’Est, le collectif MU s’installe tout en musique en présentant treize duos inédits de compositeurs entre électro-acoustique, noise et radio art qui embarqueront les auditeurs dans une traversée imaginaire.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.

  • La Horde à la Halle Hébert (18ème)

Le collectif présente son installation/performance The Master’s Tool à la Halle Hébert dans le 18ème arrondissement, de 19 heures à 2 heures du matin entre un tournage cinématographique, de la danse et des arts plastiques, reliés dans le champ étendu de la chorégraphie.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.

  • Bon Esprit au Grand Marché de Stalingrad (19ème)

Au programme, une nuit toute en groove avec des installations visuelles de Romain Cieutat & Isadora Teles et celles de Antoine Ronin & 306club.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook de l’évènement.

  • Philharmonie de Paris (19ème arrondissement)

De 20h30 à 6h30 du matin, la Philharmonie de Paris ouvre ses salles pour des expériences sonores inédites : un hommage à la musique éléctroacoustique de Pierre Henry et celle plus minimaliste de Philip Glass, Terry Riley et John Cage, ou encore le Trio Vacarme en live qui proposera un voyage musical uniquement autour de la note la.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.

  • Collège Des Bernardins (5ème arrondissement)

C’est l’artiste Gymkhana qui intègrera l’incroyable espace de la nef avec son installation Prazer Lazer de 21 heures à 2 heures du matin. La vidéo ci-dessous parle d’elle même.

Plus d’informations concernant l’évènement par ici.

  • Institut du Monde Arabe (5ème arrondissement)

L’Institut du Monde Arabe présente Hybride X, un programme dynamique de mise en lumière des 240 moucharabiehs de la façade emblématique du bâtiment par Romain Pissenem. Les salles d’exposition de la Deuxième Biennale des Photographes arabes contemporains seront en accès libre de 19 heures à minuit, et le show de lumières jusqu’à deux heures matin.

Plus d’informations par ici.

  • Le CentQuatre (19ème arrondissement)

Depuis une dizaine d’années, Ruth Ewan collectionne les chansons imprégnées d’idéaux qu’ils soient pacifistes, écologistes, féministes, identitaires… Son bal populaire sera l’occasion de danser sur un vaste répertoire de chansons choisies par l’artiste ou inspiré par sa thématique en concertation avec les groupes invités : Le Grand Pop, Le Bal d’Areski, Stefff Gotkovski ou encore La Bâronne de Paname.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook de l’évènement.

  • La Baraque A (10ème arrondissement)

Pour les amateurs de musique, de bières, de merguez et de boule à facettes, Maison Ainsi casse la Baraque A à coups de DJ sets et projections toute la nuit.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.

Visited 35 times, 1 visit(s) today