Skip to main content
Ziak dans le clip de "Raspoutine"
29 juin 2020

5 artistes qui font la drill en France

par Arthus Vaillant

Né à Chicago autour de 2008, la drill est ce nouveau genre de rap qui, après l’Angleterre, est en train de conquérir la France. Sur la scène rap céfran, certains artistes se sont emparé de ce son qui a déjà subi plusieurs mutations en passant des US au UK.

En 2013 avec son album Or Noir, le rappeur français Kaaris exportait commercialement en France un nouveau courant musical, la drill, tout droit venu de Chicago et changeait la face du rap français. En 2020, l’interprète de « Zoo » continue à faire parler de lui à travers ce courant. Toutefois, dans cet intervalle de sept années, les choses ont bien changé. De Chief Keef ou Young Chop et la scène du South Side de Chicago (d’où est née la drill autour de 2008) aux Londoniens des groupes OFB ou 67, le genre s’est métamorphosé. Si les textes violents, crus, et la culture très développée du gang sont toujours là (ce qui en fait l’un des genres musicaux les plus dangereux pour Scotland Yard), la présence de caisses claires aux rythmes effrénées et de 808 s’est imposée outre-manche. À cette nouvelle rythmique, des artistes de Brooklyn comme Pop Smoke vont ajouter plus de mélodies et des gestuelles dansantes virales, reprises par exemple par Kaaris et Franglish sur le remix de « Mauvais garçon« , pour faire de ce sous-genre un courant plus populaire encore. Depuis, le cocktail a fini par séduire les têtes d’affiche et rappeurs francophones déjà installés comme Hamza, SCH, Leto ou Kekra.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce dernier cité a teasé la sortie du titre « Datejust », issu de la réédition de son projet Freebase 4, par une vidéo tournée à Londres. L’ambiance très sombre et le goût prononcé pour le choquant ont participé à l’explosion du courant en Grande-Bretagne. Ce courant a permis a de nombreux jeunes rappeurs français de s’inviter sur le devant de la scène rap française et ces rappeurs ont permis à la drill de véritablement se faire une place en France. Si certains rappeurs ont repris les codes plus festifs de Pop Smoke et consorts, la nouvelle scène semble plus inspirée, autant musicalement que dans le style et les gimmicks, par ce qui se fait de l’autre côté de la Manche.

  • Gazo

Parmi eux, on retrouve Gazo. Le jeune rappeur d’origine guinéenne s’est fait connaître suite à la série de morceaux « Drill FR ». Sur le deuxième de la série, Gazo a repris la prod du Londonien AXL Beats, utilisée par le défunt Pop Smoke sur le tube « Dior« . Puis il a invité le membre du 667 Freeze Corleone sur « Drill FR 4« , qui est directement devenu l’un des morceaux les plus importants de l’ascension du courant en France. Les gimmicks de Gazo, son rap cadencé et la puissance qu’il dégage, font de lui l’un des rookies à surveiller de près.

  • Freeze Corleone

Le co-fondateur du 667 n’a pas percé grâce à la drill. Il a d’abord fait ses gammes avec notamment les projets F.D.T et Projet Blue Beam. Mais, depuis quelques mois, en posant sur des productions de drill britannique au travers de collaborations bien senties et de titres de plus en plus populaires, il s’est installé comme l’un de ses meilleurs ambassadeurs en France et pourrait devenir l’un des principaux instigateurs de son développement.

  • Ashe 22

Le rappeur franco-algérien Ashe 22 est l’un de ceux qui représentent le mieux la drill en France. Installé à Lyon, le membre du collectif Lyonzon fait son trou grâce à son flow sombre et ses paroles crues, exposant le vécu d’un jeune homme passé par la prison. Il expliquait aux Inrocks que c’est un voyage à Londres qui l’a « converti », avec les autres membres de Lyonzon, à la drill. Depuis, il a sorti le projet Movie Tape, sur lequel on retrouve son titre « Bracelet » produit par Flem.

  • Ziak

Les rappeurs français n’ont pas attendu la drill pour se masquer. Dans la même veine que Kekra, Népal ou Siboy, Ziak dissimule son identité à travers différents types de masques, pour rester anonyme et coller à l’imagerie drill anglaise. Reprenant tous ses codes, Ziak s’est fait connaître par le morceau « Raspoutine » et son clip lugubre avec des couteaux pendant au plafond.

  • FLEM

Pour clôturer cette liste, il était impossible de ne pas mentionner le beatmaker FLEM. Dans la lignée de 808 Melo ou AXL Beats, il pourrait devenir le producteur phare de la drill en France. Il est notamment derrière le remix de « Welcome To The Party » par Freeze Corleone, « Bracelet » d’Ashe 22 ou « Drill FR 4 » de Gazo. Avant ça, il avait déjà produit pour les membres du 667 dont Freeze Corleone sur Projet Blue Beam ou Osirus Jack.

Si vous en voulez plus, checkez également 1Pliké140, Negrito, CZ8, Chivas Gang, PSO Thug et Leto, SKG…

 

Visited 2 777 times, 3 visit(s) today