À la frontière américano-mexicaine avec “Why Are There Boundaries”, le nouveau clip de FKJ

Les fron­tières. Un sujet qui pue l’ac­tu­al­ité avec la mon­tée des résur­gences iden­ti­taires aux­quelles font face notam­ment les pays occi­den­taux (et en par­ti­c­uli­er les Etats-Unis). Mais on ne va pas par­ler ici de géopoli­tique en tant que telle mais plutôt du dernier clip “Why Are There Bound­aries”, morceau issu du dernier album de French Kiwi Juice sor­ti en début du mois. Quoique…

Dans cette nou­velle vidéo réal­isée par Andres Arochi et lui-même, le Franco-néozélandais nous emmène à Tijua­na au Mex­ique, dernière grande ville avant la fron­tière états-unienne. Des images de FKJ et sa gui­tare à l’ar­rière d’un pick-up se mêlent à des plans de drone au-dessus de la ville et sur quelques kilo­mètres de murs de fer séparant les deux pays. Para­doxe inten­tion­nel : la beauté des images vient s’é­clater con­tre la laideur des bar­rières et de ce qu’elles représen­tent sym­bol­ique­ment. De là naît une ques­tion can­dide et enfan­tine que FKJ posait à ses pro­fesseurs lorsqu’il état gamin et à laque­lle il est tou­jours aus­si dif­fi­cile de répon­dre : “Pourquoi y‑a-t’il des fron­tières” ?

(Vis­ité 325 fois)