A Moon Shaped Pool” de Radiohead débarque, contre toute attente, sur Spotify

Un album mis en ligne sur Spo­ti­fy quelques temps après sa sor­tie, ce n’est pas si bizarre — même si, générale­ment, les sor­ties physiques et stream­ing sont coor­don­nées. Sauf que là, il s’ag­it de Radio­head. Un fait telle­ment excep­tion­nel que Spo­ti­fy s’est fendu d’un com­mu­niqué de presse pour annon­cer, tout fier, que “comme l’indique la page du groupe Radio­head, Spo­ti­fy con­firme que leur dernier album A Moon Shaped Pool sera disponible pour tous les util­isa­teurs à par­tir du ven­dre­di 17 juin”. Bon, quand on suit le lien du com­mu­niqué de presse, on arrive sur le pro­fil Spo­ti­fy de Radio­head — et impos­si­ble d’y trou­ver une indi­ca­tion sur cette mise en ligne du 17, seule­ment une descrip­tion un poil pom­peuse : “A un moment don­né au début du 21ème siè­cle, Radio­head est devenu plus qu’un groupe : ils sont devenus un point de repère pour tout ce qui est sans peur et aven­tureux dans le rock, héri­tant du trône de David Bowie, Pink Floyd et The Talk­ing Heads”

Mais alors, pourquoi c’est excep­tion­nel ? Et bien peut-être parce que Thom Yorke n’a jamais caché son désamour pour la plate­forme, déclarant au mag­a­zine mex­i­cain Sopi­tas il y a trois ans que le stream­ing était “le dernier souf­fle dés­espéré d’une indus­trie mourante” et que “les musi­ciens [doivent se] bat­tre con­tre les choses comme Spo­ti­fy”… Tout en pré­cisant qu’il n’é­tait évidem­ment pas “anti-technologie” : “Quand on a fait In Rain­bows [l’al­bum de 2007 sor­ti sur inter­net en télécharge­ment légal et don libre, ndr], ce qui nous exci­tait c’é­tait l’idée d’avoir une con­nex­ion directe entre nous, musi­ciens, et notre pub­lic. Et puis tous ces emmerdeurs arrivent, comme Spo­ti­fy, ils essaient de se pos­er comme gar­di­ens de tout le truc… On n’a pas besoin de vous pour ça. Aucun artiste n’a besoin de vous. On peut con­stru­it ça nous-même, alors allez vous faire foutre !”. Vis­i­ble­ment, il a changé d’avis. 

(Vis­ité 55 fois)