A voir : Une bibliothèque publique avec plus de 10 000 vinyles à Seoul

Chaque ville devrait en avoir une.” Voilà ce qu’an­nonce The Vinyl Fac­to­ry au début d’un reportage pho­to inédit. Le site inter­net a envoyé un pho­to­jour­nal­iste, Jae­won Lee, à Seoul afin d’en­tr­er dans la pre­mière bib­lio­thèque publique entière­ment dédiée aux vinyles. Imposant, ce nou­veau haut lieu de cul­ture con­tient plus de 10 000 vinyles.

Jae­won Lee

Une fois à l’in­térieur, on décou­vre un espace com­plète­ment ludique et agréable. Des murs entiers de dis­ques sont acces­si­bles, rangés par gen­res, dates ou artistes. Des tiroirs dans les murs en cachent encore d’autres, on ne peut que sup­pos­er qu’on trou­ve (presque) tout à la Music Library de Seoul. Evidem­ment, quand il y a vinyle, il y a pla­tine, alors on décou­vre avec jalousie un espace dédié d’é­coute sur place. 


Jae­won Lee

Située à Hannam-Dong dans le cen­tre de Seoul, la Music Library est un pro­jet Hyundai Card (déjà à l’o­rig­ine d’une Design et d’une Trav­el Libraries en 2013). La com­pag­nie de carte de crédit koréenne con­tin­ue de met­tre en valeur la cul­ture sous des formes uniques et orig­i­nales. Grâce à des recherch­es et des acqui­si­tions, la bib­lio­thèque détient des raretés. Des albums mythiques aux copies de plus en plus introu­vables à l’in­té­gral­ité des numéros du mag­a­zine Rolling Stones, la Music Library cache des tré­sors dans chaque recoin. 

Jae­won Lee

Un DJ booth, des livres sur le thème du disque et de la musique, des inédits, des trou­vailles et des clas­siques, la Music Library est un tem­ple cul­turel qui nous rend verts de jalousie. Atten­tion, seuls les déten­teurs d’une carte Hyundai et leurs amis sont autorisés à y accéder.

Jae­won Lee

 

(Vis­ité 64 fois)