Concrete n’a pas dit son dernier mot : l’équipe a trouvé un nouveau terrain de jeu de 5000 m² intramuros

Tous dehors. Impos­si­ble de le nier : l’équipe de Con­crete a pris le mes­sage au pied de la let­tre. Après une lutte sans fin, étalée sur plusieurs mois, le club emblé­ma­tique du quai de la Rapée fer­mera défini­tive­ment ses portes ce week-end, lors de cinquante heures de musique inin­ter­rompue. Mais qu’à cela ne tienne : ses mem­bres ont déjà eu le temps de met­tre sur pied de nou­veaux pro­jets. À com­mencer par Dehors Brut, présen­té par l’a­gence Sur­prize (égale­ment à l’oeu­vre der­rière Con­crete et le Weath­er Fes­ti­val). “Ceci n’est pas une rave, ceci n’est pas un fes­ti­val, ceci n’est pas un after” : ain­si se dévoile ce nou­veau “ter­rain de jeu tem­po­raire”. Un lieu esti­val d’une durée de vie de trois mois. C’est clair, Con­crete a tiré une leçon de sa mise à mort pré­maturée : vivre au jour le jour, sans se souci­er du lende­main. Ou plutôt, de la ren­trée.

Dehors Brut inve­sti­ra donc un espace de 5000 m² Paris intra­muros, pen­sé avant tout comme un immense dance­floor en plein air. Pas plus d’in­for­ma­tions con­cer­nant le lieu exact de l’évène­ment. La Vil­lette ou Parc de Bercy ; les paris sont lancés. Vous avez jusqu’au 27 juil­let pour devin­er, date de l’ou­ver­ture d’une fête qui s’an­nonce mémorable. Rave on.

(Vis­ité 2 762 fois)