© Capture d'écran Youtube (My Analog Journal)

À voir : ce mix italo funk 100% vinyles de Fred Simon chez My Analog Journal

Le DJ ital­ien Fred Simon livre un mix en 100% vinyles pour presque une heure de musique groovy et funky. Il y mélange ses inspi­ra­tions mod­ernes et retro, dans un décor ver­doy­ant sur la chaîne YouTube de My Ana­log Jour­nal. 

Sur fond de plantes vertes, Fred Simon nous offre du funk à nous faire bouger jusqu’en avoir des ampoules. Dans son mix, cock­tail de ses influ­ences, il mon­tre l’in­tem­po­ral­ité de sa musique. Un peu de RnB con­tem­po­rain, de la soul hip-hop, une pincée d’élec­tro et beau­coup de funk des 80s. Il apporte aus­si une touche de boo­gie non-négligeable, idéale pour nous faire taper du pied et remuer le bassin.

Un peu à la manière des Tiny Desk Con­certs ou des Boil­er Room, le con­cept de My Ana­log Jour­nal est sim­ple. Un même décor chaque semaine, pour un nou­veau mix en 100 % vinyles. Chaque épisode de la chaîne Youtube est con­sacré à un genre, un pays, un thème ou à une époque pré­cise. Du dis­co, du reg­gae ou de la city pop, My Ana­log Jour­nal essaye de mon­tr­er un large cat­a­logue de ce que la musique a à nous offrir dans le monde entier.

Der­rière on retrou­ve Zag Erlat, pro­duc­teur de musique, réal­isa­teur, col­lec­tion­neur de dis­ques et DJ. En 2017 il décide de met­tre son idée en oeu­vre, après avoir remar­qué le manque de sets de vinyles de rock psy­chédélique turc sur la plate­forme vidéo. Depuis, Zag Erlat ramène des artistes et leur musique des qua­tre coins du monde, dans son atmo­sphère végétale.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par MAJ (@myanalogjournal)

Et cette semaine, il a décidé de dévoil­er la joyeuse funk de Fred Simon. Ce DJ rési­dent pour la Radio Raheem et à la Tri­en­nale de Milan a com­mencé à fouiller dans les caiss­es de vinyles au début des années 2000. Autour de sam­ples et de claviers, le dis­ci­ple de la cul­ture hip-hop et RnB étend par la suite son champ de com­pé­tences. Sa musique s’in­spire de celle de Kashif, Sade ou encore de Metro Area. Il y trans­fère des élé­ments de cette époque dans l’ère mod­erne, et ça met tout le monde d’accord.

Tracklist : 

Pas­cal – “Incubo D’og­gi” (Instru­men­tal)

Rosa – “Acqua Di Sale”

Leonard Wash­ing­ton – “Walk­ing”

Funk Machine – “Fools Fall In Love”

Daniel Mona­co – “Tu Sei Paz­za” (Who­daman­ny Reinterpretation)

Ex Tras – “Haven’t Been Funked Enough” (Ex Tras Spe­cial Version)

Kano – “Ahjia”

The Armed Gang – “Love Shot”

Charme – “Stop Lov­ing You”

Easy Going – “Baby I Love You”

Kash – “Per­cus­sion Sundance”

Peter Micioni – “Dri­ving On Broadway”

 

À lire aussi : Tsugi Playlist, 100 sons house et funk à écouter au bord de l’eau
(Vis­ité 826 fois)