A voir : Frank Carter & The Rattlesnakes abaisse le tempo de “Loss” pour Tsugi

Ralen­tir. Pren­dre son temps. L’été est la sai­son attitrée du lâch­er prise et de l’a­ban­don. Un mot d’or­dre que la dernière Tsu­gi Record­ing Ses­sion, enreg­istrée dans les stu­dios de Jafar Films, illus­tre bien. Pour abaiss­er le tem­po, c’est à Frank Carter & The Rat­tlesnakes qu’il faut faire appel. D’or­di­naire, le groupe bri­tan­nique est spé­cial­iste de punk rock bien énervé. Gui­tares, voix et bat­terie s’ac­cor­dent sur un rythme effréné : en témoigne Blos­som, le tout pre­mier album du groupe sor­ti en 2015, et plus par­ti­c­ulière­ment le titre “Loss”. Selon Frank Carter, le leader du groupe, ce morceau est dédié à “tous ceux qui souf­frent sous le poids du monde”. Déballez les mou­choirs, la joie n’est pas au rendez-vous.

Dès les pre­miers mots, le mes­sage est clair ; “I lost my fam­i­ly / I lost my friends / I lost my mon­ey and my sense” hurle le chanteur, comme un cri de dés­espoir. Dif­fi­cile de croire que ce même Frank Carter puisse, tel un caméléon, trans­former son morceau de A à Z. Et pour­tant… Pour Tsu­gi, il fait du pas­sage du punk hard­core explosif à l’acoustique un véri­ta­ble jeu d’en­fant. En l’e­space de trois min­utes, il parvient à faire régn­er un calme absolu avec une voix brisée et quelques doux accords de gui­tare, presque comme si les doigts effleu­raient les cordes. Une caresse bien­v­enue.

Frank Carter & The Rat­tlesnakes sera en con­cert le 18 octo­bre prochain à l’Elysée Mont­martre. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book de l’évène­ment

(Vis­ité 161 fois)