© Valentin Chalendon

Coup dur pour l’Electrobotik Invasion : la dixième édition est annulée

L’Elec­tro­botik Inva­sion devait fêter ses 10 ans au Cir­cuit Paul Ricard du Castel­let le week-end du 2 août, avec une pro­gram­ma­tion de fou à la clé. Mais la mairie en a décidé autrement.

L’or­gan­i­sa­tion de ce mythique fes­ti­val du Sud-Est vient de l’an­non­cer via un com­mu­niqué pub­lié sur tous leurs réseaux : l’Elec­tro­botik Inva­sion n’au­ra pas lieu cette année. La mairie du Castel­let leur a indiqué le 16 juil­let, soit deux semaines et demi avant l’événe­ment, qu’elle reti­rait l’au­tori­sa­tion du débit de bois­sons accordée aux organ­isa­teurs. Selon ces derniers, les raisons invo­quées sont “aus­si fauss­es qu’im­pré­cis­es”. En effet, ils expliquent que “cette déci­sion est en oppo­si­tion avec les recom­man­da­tions de la pré­fec­ture qui, par ailleurs, a ren­du un avis tech­nique favor­able”. C’est l’in­com­préhen­sion totale pour l’or­gan­i­sa­tion.

Les recettes de la buvette représen­tent 25% de leur revenu total. Il serait donc com­pliqué pour eux de pren­dre un tel risque financier et de laiss­er les fes­ti­va­liers sur le car­reau en ter­mes de bois­sons. De plus, le temps impar­ti pour con­tester la déci­sion de la mairie du Castel­let est beau­coup trop court, et c’est aus­si pour cette rai­son que l’or­gan­i­sa­tion se voit dans l’oblig­a­tion d’an­nuler, avec énor­mé­ment de tristesse. Et on les com­prend.

Le fes­ti­val avait déjà dû annuler son édi­tion de 2017 pour des raisons admin­is­tra­tives obscures de la mairie de Bagnols-sur-Cèze. Et deux ans plus tard, ils doivent faire face au même type de sit­u­a­tion. On ressent leur colère dès le début du com­mu­niqué qui pose cette ques­tion : “Les con­di­tions d’or­gan­i­sa­tion des man­i­fes­ta­tions cul­turelles ne sont-elles dev­enues pos­si­bles que pour les gross­es machines ?” Comme les organ­isa­teurs l’ex­pliquent, il devient com­pliqué d’or­gan­is­er un événe­ment par pur amour des musiques élec­tron­iques en France puisque cer­taines mairies ont encore des a pri­ori quant à ces rassem­ble­ments. De plus, l’Elec­tro­botik doit faire face à ces “gross­es machines com­mer­ciales” qui “ont stan­dard­isé l’of­fre cul­turelle”. Force et courage.

(Vis­ité 2 080 fois)