À voir : Météo Mirage nous fait rêver de pluie diluvienne dans son tout nouveau clip “L’Averse”

Un clip qui tombe à pic. Nous éviterons tout mau­vais jeu de mot sur Météo Mirage, mais il faut dire que leur averse arrive à point nom­mé, alors qu’une vague de chaleur s’a­bat sur le con­ti­nent. Le morceau vogue entre la pluie et l’océan, les paysages réels et imag­i­naires : “Les sirènes amères / au chant onirique / m’ap­pel­lent, m’at­tirent et m’en­traî­nent”. “L’A­verse” clôt ain­si le pre­mier EP du groupe, Paci­fique, qui mêle ces visions fan­tas­tiques à une réelle mélan­col­ie, celle de la rup­ture amoureuse. En effet, ses qua­tre titres racon­tent l’er­rance parisi­enne d’un per­son­nage au coeur brisé, pas­sant par le Pont Neuf pour finir dans un lavo­ma­tique. Côte musi­cal, impos­si­ble de ne pas penser à Bashung. Mais impos­si­ble non plus d’ignorer le ver­sant bien plus mod­erne du groupe, que l’on assim­i­le volon­tiers à Moodoïd ou Pépite.

Pour illus­tr­er les errances liées aux amours déçues, Météo Mirage a fait appel à Jeanne Frenkel et Cosme Cas­tro de La Comète Films, que l’on a déjà vu à l’oeu­vre sur les clips de “Mad­dy La Nuit” de Flavien Berg­er ou “Feu Rouge” de Pépite (tiens tiens). Dans une vidéo qui fait fi du réel, les mem­bres du groupe sont représen­tés en négatif ; seules leurs sil­hou­ettes se détachent de fonds ros­es, bleus ou jaunes. Si l’on peut croire à un clip fait en images de syn­thèse au pre­mier coup d’oeil, il n’en est rien. En réal­ité, Jeanne Frenkel et Cosme Cas­tro ont joué aux touche-à-tout en se ser­vant d’en­cre, de logi­ciel de jeu vidéo, de scans, et même de latex ! Une vidéo hybride pour un morceau coincé entre le rêve et la réal­ité.

Météo Mirage sera en con­cert le 23 août prochain à Paris lors du fes­ti­val Rock En Seine. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur le site de l’évène­ment

Réé­coutez Paci­fique, le pre­mier EP de Météo Mirage : 

Et si vous êtes plutôt Spo­ti­fy : 

(Vis­ité 415 fois)