A voir : une histoire d’amour selon Contrefaçon, avec son nouveau clip “Danser Penser”

Plus qu’un groupe, un col­lec­tif, Con­tre­façon s’est déjà fait remar­quer l’an­née dernière à la suite de la sor­tie de son pre­mier EP4, liant musique, ciné­ma et réal­ité virtuelle. Leur for­mule ? Des pro­duc­tions énervées entre tech­no et gab­ber, affublées de clips esthé­tiques et déjan­tés, et scé­nar­isés à la manière de courts-métrages. En décem­bre, les mem­bres de Con­tre­façon nous révélaient sur Tsu­gi, vouloir “ajouter des influ­ences 90 avec des beats gab­ber vio­lents tout en gar­dant le côté mélodique” sur leurs prochaines pro­duc­tions. C’é­tait déjà chose faite avec leur morceau “R Max”, sor­ti en mai dernier à l’oc­ca­sion de la fête des mères. Et encore plus aujour­d’hui avec leur dernier titre “Danser Penser”.

Le clip qui accom­pa­gne le nou­veau morceau ne déroge pas à la règle des précé­dents. Soirée isolée, bour­rés sur le pavé, crack­és dans le tromé”, les pre­mières paroles don­nent le ton et on suit les péripéties d’un jeune homme, veste Umbro et Air Max aux pieds, tout au long d’une soirée dans un squatt. Entre une ren­con­tre, une salle de shoot virtuelle, et de la danse tran­spi­rante ryth­mée par des éclats stro­bo­scopiques, Con­tre­façon racon­te ici une his­toire d’amour psy­ché, bien à sa manière.

Retrou­vez toute les actu­al­ités du groupe sur leur site.

(Vis­ité 1 242 fois)