Skip to main content
10 octobre 2017

A voir : une histoire d’amour selon Contrefaçon, avec son nouveau clip « Danser Penser »

par Antoine Tombini

Plus qu’un groupe, un collectif, Contrefaçon s’est déjà fait remarquer l’année dernière à la suite de la sortie de son premier EP, 4, liant musique, cinéma et réalité virtuelle. Leur formule ? Des productions énervées entre techno et gabber, affublées de clips esthétiques et déjantés, et scénarisés à la manière de courts-métrages. En décembre, les membres de Contrefaçon nous révélaient sur Tsugi, vouloir « ajouter des influences 90 avec des beats gabber violents tout en gardant le côté mélodique » sur leurs prochaines productions. C’était déjà chose faite avec leur morceau « R Max« , sorti en mai dernier à l’occasion de la fête des mères. Et encore plus aujourd’hui avec leur dernier titre « Danser Penser ».

Le clip qui accompagne le nouveau morceau ne déroge pas à la règle des précédents. « Soirée isolée, bourrés sur le pavé, crackés dans le tromé« , les premières paroles donnent le ton et on suit les péripéties d’un jeune homme, veste Umbro et Air Max aux pieds, tout au long d’une soirée dans un squatt. Entre une rencontre, une salle de shoot virtuelle, et de la danse transpirante rythmée par des éclats stroboscopiques, Contrefaçon raconte ici une histoire d’amour psyché, bien à sa manière.

Retrouvez toute les actualités du groupe sur leur site.

Visited 27 times, 1 visit(s) today