Skip to main content
Acid Arab et Wael Alkak © Marie Flament
29 novembre 2022

🔊 Acid Arab revient avec « Ya Mahla », single implacable taillé pour le dancefloor

par Adèle Chaumette

Ils sont de retour ! Le groupe Acid Arab, composĂ© de Guido Minisky, HervĂ© Carvalho, Pierrot Casanova, Nicolas Borne et Kenzi Bourras , revenait la semaine dernière avec un nouveau single envoĂ»tant « Ya Mahla », en feat avec le chanteur syrien Wael Alkak. C’est le deuxième extrait d’un prochain album prĂ©vu pour fĂ©vrier 2023… 

Ils sont aujourd’hui reconnus dans le monde entier, grâce Ă  leur fusion maĂ®trisĂ©e entre musique Ă©lectronique et sonoritĂ©s traditionnelles du Moyen-Orient et du Maghreb. Acid Arab, habituĂ© des clubs parisiens et fondateurs de La Hafla, avait annoncĂ© un retour imminent en dĂ©voilant il y a deux mois « Halim Guelil » (feat Cheb Halim) : un morceau aux accents raĂŻ des annĂ©es 90, remixĂ© Ă  la sauce Ă©lectrisante et moderne du groupe parisien. Cette fois voilĂ  « Ya Mahla », deuxième single taillĂ© pour le dancefloor qui marie, avec toujours autant de pertinence, sonoritĂ©s orientales et rythmes trance. Le tout est accompagnĂ© de la voix puissante et porteuse d’espoir du chanteur syrien Wael Alkak, proche du groupe depuis des annĂ©es. Ils livrent ensemble un morceau implacable, rĂ©sonnant comme un hymne : “Quelle beautĂ© le mot ‘LibertĂ©’ / Je salue les peuples arabes / Quelle beautĂ© le mot ‘LibertĂ©’ / Je salue les rĂ©volutionnaires arabes”.

Après un premier album Musique de France en 2016, Acid Arab sortait Jdid fin 2019, un deuxième projet aussi complet qu’addictif. On se souvient notamment de leur morceau ultra dansant « Club DZ », d’ailleurs l’un des rares sons solo de l’album… Le groupe, connu pour ses nombreuses collaborations avec des artistes issus de la scène orientale et nord-africaine (Syrie, AlgĂ©rie, Tunisie, Turquie), s’apprĂŞte Ă  mouvementer nos nuits de nouveau. Leur troisième album Trois sortira le 3 fĂ©vrier prochain, et le 9 fĂ©vrier, ils seront prĂ©sents pour la première fois sur la scène de l’Olympia afin de transformer la salle Bruno Coquatrix en boite de nuit le temps d’une soirĂ©e.

À lire aussi Tuxedomoon, Acid Arab : 40 ans de Crammed Discs racontés en 15 albums
Visited 226 times, 2 visit(s) today