Skip to main content
Fantastic Twins signe l'un des tracks de la compilation
23 mars 2020

Acid western et downtempo : la superbe dernière compile de Kompakt

par Patrick Thévenin

Chronique de la compilation Velvet Desert Music Vol.2 du label Kompakt.

Artwork de Velvet Desert Music Vol.2

On connaissait de Kompakt, le fameux label de Cologne, les indispensables compilations estivales Total, résumé depuis 20 ans du meilleur du dancefloor actuel, et les Pop Ambient, leur versant hivernal et plus domestique, à écouter allongé. Il faudra désormais compter avec la série des Velvet Desert Music, initiée l’année dernière. Le label qui a fait de la minimale enjouée et mélancolique sa marque de fabrique s’est donné avec elle l’ambition de remettre au goût du jour la bande-son de ce qu’on appelait dans les années 60 et 70 les acid westerns. Une dénomination née suite à une critique du film El Topo d’Alejandro Jodorowsky, sortie en 1970 et signée de la célèbre critique Pauline Kael. Une sous-division fortement guidée par le LSD, la drogue de l’époque, mélangeant à la fois les codes classiques du genre avec ceux des westerns spaghetti made in Italy, dont les bandes-son étaient tout autant hallucinées.

Pour cette deuxième édition de ces compiles hors-norme, la liste des artistes s’étant pliés à l’exercice est assez impressionnante, puisqu’on y retrouve pêle-mêle Michael Mayer qui déroule presque six minutes d’une sorte de trip-hop plongé dans le chloroforme et hanté de voix fantomatiques, Superpitcher qui semble réécrire la bande-son du mythique Paris, Texas (composée par Ry Cooder), la géniale Fantastic Twins qui déballe ses synthés analogiques pour une sorte de reggae-dub qui n’est pas sans rappeler le “African Reggae” de Nina Hagen en mode ralenti, Golden Bug qui, secondé des Limiñanas, balance un petit bijou de pop psyché qui donne envie de partir sur la route en stop ou Rebolledo, plus rythmé et dansant, qui se souvient visiblement des scènes de désert haletantes des films de Sergio Leone.

Avec sa musique de clubs fatigués, au rythme lent et aux mélodies trippées, Velvet Desert Music Vol.2, compilée par Jörg Burger, est un sublime road-trip qui fait le grand écart entre la musique psychédélique et le downtempo cinématographique, le krautrock et Ennio Morricone, l’harmonica et les nappes synthétiques. Bonne idée, la compilation est aussi livrée avec une version mixée qui permet de fermer les yeux et de se laisser guider dans l’immensité du désert, là où personne ne vous entendra tirer.

Artiste : VA
Album : Velvet Desert Music Vol.2
Label : Kompakt Records
Date de sortie : 20/03/2020
Bandcamp

Visited 38 times, 1 visit(s) today