Fantastic Twins signe l'un des tracks de la compilation

Acid western et downtempo : la superbe dernière compile de Kompakt

Chronique de la com­pi­la­tion Vel­vet Desert Music Vol.2 du label Kom­pakt.

Art­work de Vel­vet Desert Music Vol.2

On con­nais­sait de Kom­pakt, le fameux label de Cologne, les indis­pens­ables com­pi­la­tions esti­vales Total, résumé depuis 20 ans du meilleur du dance­floor actuel, et les Pop Ambi­ent, leur ver­sant hiver­nal et plus domes­tique, à écouter allongé. Il fau­dra désor­mais compter avec la série des Vel­vet Desert Music, ini­tiée l’année dernière. Le label qui a fait de la min­i­male enjouée et mélan­col­ique sa mar­que de fab­rique s’est don­né avec elle l’ambition de remet­tre au goût du jour la bande-son de ce qu’on appelait dans les années 60 et 70 les acid west­erns. Une dénom­i­na­tion née suite à une cri­tique du film El Topo d’Alejandro Jodor­owsky, sor­tie en 1970 et signée de la célèbre cri­tique Pauline Kael. Une sous-division forte­ment guidée par le LSD, la drogue de l’époque, mélangeant à la fois les codes clas­siques du genre avec ceux des west­erns spaghet­ti made in Italy, dont les bandes-son étaient tout autant hal­lu­cinées.

Pour cette deux­ième édi­tion de ces com­piles hors-norme, la liste des artistes s’étant pliés à l’exercice est assez impres­sion­nante, puisqu’on y retrou­ve pêle-mêle Michael May­er qui déroule presque six min­utes d’une sorte de trip-hop plongé dans le chlo­ro­forme et han­té de voix fan­toma­tiques, Super­pitch­er qui sem­ble réécrire la bande-son du mythique Paris, Texas (com­posée par Ry Cood­er), la géniale Fan­tas­tic Twins qui déballe ses syn­thés analogiques pour une sorte de reggae-dub qui n’est pas sans rap­pel­er le “African Reg­gae” de Nina Hagen en mode ralen­ti, Gold­en Bug qui, sec­ondé des Lim­iñanas, bal­ance un petit bijou de pop psy­ché qui donne envie de par­tir sur la route en stop ou Rebolle­do, plus ryth­mé et dansant, qui se sou­vient vis­i­ble­ment des scènes de désert hale­tantes des films de Ser­gio Leone.

Avec sa musique de clubs fatigués, au rythme lent et aux mélodies trip­pées, Vel­vet Desert Music Vol.2, com­pilée par Jörg Burg­er, est un sub­lime road-trip qui fait le grand écart entre la musique psy­chédélique et le down­tem­po ciné­matographique, le krautrock et Ennio Mor­ri­cone, l’harmonica et les nappes syn­thé­tiques. Bonne idée, la com­pi­la­tion est aus­si livrée avec une ver­sion mixée qui per­met de fer­mer les yeux et de se laiss­er guider dans l’immensité du désert, là où per­son­ne ne vous enten­dra tir­er.

Artiste : VA
Album : Vel­vet Desert Music Vol.2
Label : Kom­pakt Records
Date de sor­tie : 20/03/2020
Band­camp

(Vis­ité 1 242 fois)