Skip to main content
Jamal Edwards a la conférence Digital Life Design au HVB Forum le 20 janvier 2014 à Munich © HBM / Picture Alliance
22 février 2022

Adulé au Royaume-Uni et figure clé du Grime, Jamal Edwards est décédé

par Guillaume Monnier

Le fondateur du média SBTV, qui était aussi DJ et rappeur lui même, Jamal Edwards est décédé subitement à l’âge de 31 ans, le 20 février dernier. Derrière sa caméra, ce fan inconditionnel de hip-hop a été un acteur majeur du développement du Grime.

Dès ses 15 ans, Jamal Edwards s’est lancé dans l’industrie tête baissée, armée d’une caméra. Son idée ? Donner une place en image aux artistes émergents de la scène Grime et hip-hop. C’est ainsi qu’il a créé la chaîne YouTube SBTV en novembre 2006. Très vite, le projet du jeune homme né dans la petite ville de Luton, non loin de Londres, prend de l’ampleur et rencontre le public. D’autant que le jeune entrepreneur a toujours eut le nez fin en matière de musique repérant Ed Sheraan à ses débuts et collaborant avec les artistes Skepta, Dave, Krept and Konan, Nadia Rose… La liste est (très) longue, SBTV a donné de la visibilité à des centaines de rappeurs.

Mais la carrière d’Edwards ne se limite pas au hip-hop… En 2014, il est décoré du titre de Membre de l’Empire britannique pour ses services rendus à la musique et ses combats pour la cause des personnes noires au Royaume-Uni. Pour Kanya King, fondatrice des prix MOBO récompensant les personnalités noires en Angleterre, Jamal Edwards incarnait cette figure du « PDG noir en position d’influence dans l’industrie de la musique ». Il a également participé au lancement du programme Queen’s Young Leaders et s’investit en 2017 pour sensibiliser l’opinion sur la santé mentale, réalisant un documentaire avec The Guardian sur le suicide chez les hommes souffrant de troubles mentaux.

 

Depuis l’annonce de son décès, survenu le 20 février dernier, les hommages rendus à ce jeune talent de la scène hip-hop britannique se multiplient. Ces deux derniers jours, des artistes, des musiciens et des hommes et femmes politiques ont fait état de leur tristesse sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Ils sont nombreux à lui rendre hommage, des rappeurs AJ Tracey Dave en passant par la députée Rupa Huq ou Kanya King. Cet entrepreneur infatigable a marqué la musique hip-hop et laisse derrière lui un bel héritage.

Visited 84 times, 1 visit(s) today