Pots de vin et cie.

AEG Live aurait soudoyé le maire de New York pour mettre en place le Panorama Festival

Après quelques mois de ter­giver­sa­tion, nous appre­nions il y a quelques jours que le fes­ti­val Panora­ma allait finale­ment bien débar­quer à New York et que ce nou­veau rassem­ble­ment décrit par tous comme le “Coachel­la de la East-Coast” serait organ­isé par AEG Live et Gold­en­voice, les pro­mo­teurs et organ­isa­teurs du fes­ti­val cal­i­fornien. C’est sur la Ran­dal­l’s Island que se tien­dra le fes­ti­val du 22 au 24 juil­let prochains; et cette annonce est loin de faire l’u­na­nim­ité. C’est en tous cas l’opin­ion de Tom Rus­sell, l’or­gan­isa­teur du Gov­er­nors Ball, un fes­ti­val de musique new-yorkais se déroulant au mois de juin depuis 2011… sur cette même Ran­dal­l’s Island. Peu de grands fes­ti­vals de musique se tien­nent à New York, pour le moment, et il sem­ble dif­fi­cile­ment envis­age­able que deux fes­ti­vals cohab­itent en un même lieu à seule­ment quelques semaines d’in­ter­valle. Cette annonce pour­rait donc bien sign­er l’ar­rêt de mort du Gov­er­nors Ball, englouti par le géant Coachella. 

L’éter­nelle défaite des petits face aux coloss­es en somme; surtout qu’il sem­blerait que la réso­lu­tion de cette his­toire ne se soit pas faite par l’opéra­tion du Saint-Esprit, mais plutôt grâce à un joli pot de vin de ver­sé par AEG Live au maire de New-York, Bill de Bla­sio, loin d’être blanc comme neige. Ce sont ain­si 150 000 dol­lars qui auraient été ver­sés à Harold M. Ick­es, un ami de longue date de de Bla­sio, dont 19 000 auraient aidé à financer la cam­pagne de réélec­tion du maire — dont le man­dat se ter­mine dans deux ans. Mais ce n’est pas tout : AEG Live était en com­péti­tion sur le dossier avec Founders Enter­tain­ment et le Madi­son Square Gar­den qui avaient égale­ment pour pro­jet de lancer un nou­v­el event musi­cal dans la Grosse Pomme; et bien que ces derniers aient apparem­ment égale­ment ver­sé des pots de vins à la Mairie — respec­tive­ment 29 690 et 56 000 dol­lars — c’est bien AEG Live qui a rem­porté la partie.

Karen Hin­ton, porte-parole de la mairie de New-York dément quant à elle totale­ment ces allé­ga­tions et a rap­pelé dans un com­mu­niqué de presse que l’ad­min­is­tra­tion se devait de rester impar­tiale “Le départe­ment des parcs prend les déci­sions à pro­pos de tous les évène­ments en se bas­ant sur des critères stan­dards qui inclu­ent l’im­pact de l’event sur le parc en ques­tion et ses béné­fi­ci­aires.” Alors, lorsque l’on relit les pro­pos tenus par Mark Shul­man, directeur de AEG Live, au moment de l’an­nonce de l’ar­rivée de ce nou­veau Coachel­la à New York — pour ceux qui ne se s’en sou­viendrait pas :Gold­en­voice a reçu d’énormes sou­tiens de la com­mu­nauté locale et des élus qui recon­nais­sent les immenses béné­fices économiques que ce genre d’évène­ments appor­tent à leur busi­ness et pour leurs électeurs. Nous sommes impa­tients de con­tin­uer nos dis­cus­sions avec la ville pour créer un évène­ment qui se déroulera dans le Queens, dans le futur” - on ne peut s’empêcher de rire sous cape en se dis­ant que ce n’est guère éton­nant que les élus locaux recon­nais­sent les immenses “béné­fices économiques” d’un tel évènement… 

(Vis­ité 78 fois)