Skip to main content
©Capture d'écran YouTube
23 novembre 2021

🚀 Qu’Ă©couter aprĂšs Le Classico OrganisĂ© de JUL ?

par Brice Miclet

Le projet pharaonique menĂ© par Jul rĂ©unit les scĂšnes parisienne et marseillaise sur 30 titres aux allures de dream team. 157 artistes rap, trois gĂ©nĂ©rations reprĂ©sentĂ©es, et des poids lourds qui se mĂ©langent Ă  des rois sans couronne ou des espoirs en devenir
 Il y a de quoi faire. Mais si vous avez aimĂ© – et mĂȘme si vous avez dĂ©testĂ© – il est aussi possible de creuser Ă  cĂŽtĂ© pour trouver son bonheur. Voici cinq suggestions d’artistes ou projets qui partent du Classico OrganisĂ© et qui vous emmĂšneront encore plus loin.

 

  • Si vous avez aimĂ© la connexion entre Marseille et Paris : la compilation Sad Hill d’IAM en 1997, rĂ©unissant dĂ©jĂ  les deux grandes villes

En football, la rivalitĂ© entre Marseille et Paris est palpable. En rap, les choses sont un peu diffĂ©rentes. Certes rĂ©el mais souvent exagĂ©rĂ©, l’antagonisme a bien donnĂ© lieu Ă  des tentatives d’apaisement et de collaborations. En 1997, le rap français semblait avoir trouvĂ© un modĂšle commercial bien rodĂ©, et avait en fait tout intĂ©rĂȘt Ă  faire tomber les barriĂšres. C’est dans cette optique que les PhocĂ©ens d’IAM ont Ă©laborĂ© la compilation Sad Hill rĂ©unissant les scĂšnes des deux plus grandes villes hexagonales sur un projet fondateur, ayant marquĂ© une gĂ©nĂ©ration d’auditeurs. CĂŽtĂ© Nord, on retrouve les membres du collectif Time Bomb : Les X-Men sur « C’est justifiable », Oxmo Puccino sur « Mama Lova » ou encore Hifi sur « Si t’es cap d’y aller ». Mais aussi ceux du Secteur Ä, comme Passi ou Stomy Bugsy. CĂŽtĂ© Sud, c’est le duo 3e ƒil sur « Scrute le terrain » ou Faf Larage sur « Le fainĂ©ant » qui ont la charge de reprĂ©senter leur ville. Les membres d’IAM, jamais avares en rĂ©fĂ©rences cinĂ©matographiques, finissent de placer ce projet audacieux sous le signe du film Le Bon, la brute et le truand, et Ă©crivent une page d’histoire du rap francophone. Une de plus.

 

À lire Ă©galement
Comment “Bande OrganisĂ©e” de JUL devient le phĂ©nomĂšne musical du moment

 

  • Si vous avez trouvĂ© qu’il n’y avait pas assez de femmes : ZinĂ©e

Sur Le Classico OrganisĂ©, il y a cinq femmes invitĂ©es sur 157 artistes. Soit environ 3 % des troupes. Pourtant, Ă  Marseille et Paris, les rappeuses talentueuses pullulent. Parmi elles, on retrouve ZinĂ©e, Toulousaine dans le sang mais parisienne d’adoption, et proche du collectif 75e Session. C’est aux studios de ces derniers qu’elle a enregistrĂ© son nouveau projet Cobalt. Dix titres coachĂ©s par le producteur Sheldon, surplombĂ©s par cette voix singuliĂšre, souvent fluette, et rĂ©solument nocturne. De ZinĂ©e s’échappe une personnalitĂ© artistique franchement inĂ©dite, d’apparence fragile, mais frontale au possible. Elle y conte les balades en scooter sur l’excellent « Dallas », les affres de la vie sur « MĂȘme pas mal », et convie le rappeur sean sur « WGA ». Si son EP FutĂ©e, sorti en 2020, avait braquĂ© quelques projecteurs sur elle, l’album Cobalt achĂšve d’en faire une sensation en devenir.

 

  • Si vous avez aimĂ© les prod old-school : le beatmaker Mehsah

Jul est connu pour ses morceaux dansants, ces titres ambianceurs produits au kilomĂštre et parfois indigestes. Mais qui s’est penchĂ© sur sa discographie sait qu’il est un rappeur hors-pair, influencĂ© par les sons old-school, et fin connaisseur de l’histoire du rap français. Sur Le Classico OrganisĂ©, il n’oublie pas de mettre Ă  l’honneur ce pan de l’histoire musicale, comme avec le single mastodonte « Loi de la calle ». A la production de ce titre, on retrouve Mehsah, jeune beatmaker sĂ©vissant Ă©galement sur l’instru boom-bap du titre « LĂ©gendaires ». En 2021, celui-ci a eu la bonne idĂ©e de publier Beat Tape 2015/2019 (Instrumental), qui regroupe vingt-huit prods composĂ©es pour le groupe lillois La Chronik, avec qui il collabore depuis plusieurs annĂ©es. Un pot-pourri savoureux oscillant entre superbes samples de pianos sur « Instru perdu No.7 », basses Ă  la IAM sur « J’me fous de la tendance » et les beats Ă  la TR-808 sur « Peur de vivre ». La patte sonore de Mehsah est palpable, avec ces mĂ©lodies souvent offbeats et cet aspect minimaliste. Un rĂ©gal.

 

  • Si vous avez aimĂ© l’ambiance mafieuse : SCH

« Barrio », « Gomorra », « Tout pour la mif », « L’ÉlĂ©gance », et surtout « Mafiosi »  Sur Le Classico OrganisĂ©, les rĂ©fĂ©rences Ă  l’univers de la mafia italienne sont lĂ©gion. Et s’il y a bien un rappeur qui s’en inspire depuis des annĂ©es et qui incarne, avec Jul, ce projet de rĂ©union, c’est bien SCH. En six albums, il a parfait cette imagerie, surtout grĂące Ă  JVLIVS en 2018 puis JVLIVVS II en 2021. Deux disques concepts dans lequel il mĂ©lange fiction et autobiographie, campant le personnage de Julius, grand bandit en pleine ascension et Ă  cheval entre Marseille, l’Italie, la Corse et Gibraltar. Les morceaux sont entrecoupĂ©s d’interludes dans lesquelles l’acteur JosĂ© Luccioni (la voix française d’Al Paccino) conte son histoire, mystique et violente. Les guitares mĂ©diterranĂ©ennes sont de sortie, les productions du collectif de beatmaker Katrina Squad sont en symbiose totale avec l’esthĂ©tique de SCH, et les clips mettent les petits plats dans les grands. Une trilogie qui attend son dernier volet, promettant de tourner l’une des pages les plus marquantes du rap français de ces derniĂšres annĂ©es. Oui, rien que ça.

 

  • Si vous avez aimĂ© entendre des poids lourds du rap se rĂ©unir : l’Ă©norme cypher de l’Arsenio Hall Show avec certains des plus grands rappeurs amĂ©ricains des annĂ©es 90

Voici un instant d’histoire du rap new-yorkais. En 1994, Arsenio Hall animait le tout dernier Ă©pisode de son show diffusĂ© sur la Fox durant cinq annĂ©es. Pour faire ses adieux en bonne et due forme, il invitait une volĂ©e de rappeurs, new-yorkais pour la plupart, Ă  venir poser un couplet sur une prod inĂ©dite. Accrochez-vous bien : Wu-Tang Clan, Guru, KRS-One, CL Smooth, Das EFX, A Tribe Called Quest, MC Lyte, Naught By Nature, Yo-Yo et les Fu-Schnickens rĂ©unis sur la mĂȘme scĂšne et sur une instru Ă  la basse folle. Cette vidĂ©o est considĂ©rĂ©e comme l’un des cyphers (une rĂ©union de rappeurs en freestyle) les plus mythiques du rap amĂ©ricain, prouvant que malgrĂ© les dissensions en son sein, le hip-hop a toujours su s’unir pour sublimer ses acteurs. Le Classico OrganisĂ©, Ă  sa maniĂšre, en est une nouvelle preuve.

Visited 84 times, 1 visit(s) today