© monophonic.grrrl

Andrew Fletcher, discret cofondateur de Depeche Mode, est mort à 60 ans

Il était dans l’ombre. Et il préférait ça. Andrew Fletch­er, cofon­da­teur de Depeche Mode, est mort à l’âge de 60 ans. Moins vis­i­ble que ses deux acolytes, il n’en restait pas moins un mem­bre essentiel.

Que serait Depeche Mode sans “Fletch” ? Dif­fi­cile à dire. Sa présence dis­crète depuis 42 ans sem­blait par­venir à faire tenir le groupe debout. Aux côtés du com­pos­i­teur Mar­tin Gore et du front­man Dave Gahan, cer­tains se demandaient même par­fois ce qu’il ame­nait. La réponse tient sans doute dans le terme d’équilibre. Sa mort, annon­cée bru­tale­ment ce 26 mai, risque de le boule­vers­er. “Fletch avait un cœur d’or, il était tou­jours là quand on avait besoin de sou­tien, d’une bonne con­ver­sa­tion, de rire, ou d’une pinte froide” déclare le groupe dans un com­mu­niqué. Les caus­es de sa mort sont pour l’in­stant inconnues.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Depeche Mode (@depechemode)

À lire également
“Where’s The Revolution” le retour de Depeche Mode

Lais­sant à ses deux acolytes la par­tie créa­tive, il était très act­if pour gér­er leur car­rière. Faisant par­tie de ces rares musi­ciens à réelle­ment s’intéresser à l’industrie musi­cale, Fletch­er a sans doute beau­coup joué dans la longévité du groupe. Et surtout dans leur suc­cès : Depeche Mode, c’est tout de même plus de 100 mil­lions d’albums ven­dus. Plus fort encore, leur suc­cès a été con­tinu, leurs albums se clas­sant très régulière­ment en tête des ventes, qu’il s’agisse d’Ultra en 1997 ou du dernier né, Spir­it en 2017. Sans compter sa capac­ité de médi­a­teur auprès de deux larges egos. Une sit­u­a­tion cru­ciale dans n’importe quel groupe, per­me­t­tant de ne jamais bas­culer dans l’excès. Le voilà, pour un cru­el instant, mis dans la lumière qu’il méri­tait bien.

(Vis­ité 979 fois)