Skip to main content
Anetha / ©Julien Bernard
25 novembre 2020

Anetha lance Mama Loves Ya, l’agence 100% dédiée aux artistes techno et à leur succès

par Céleste Ramis

La nouvelle agence de l’artiste française Anetha, Mama Loves Ya, veut accompagner les artistes techno dans leurs projets artistiques tout en s’engageant à respecter au mieux notre planète.

Anetha / ©Julien Bernard

La famille s’agrandit du côté de la scène techno avec Mama Loves Ya, petite sœur du label Mama Told Ya. Cette agence dirigée par la DJ et productrice Anetha, figure de proue de la techno française, souhaite accompagner ses artistes à travers un travail de management, de booking, de production et de communication. UFO95 et ABSL sont les premiers artistes représentés.

« Une famille, c’est tout d’abord un groupe de personnes qui agit, décide avec le cœur, ensemble. »

« Ce sont deux artistes français ultra talentueux, qui sont sortis sur le label Mama Told Ya, qui partagent nos valeurs, avec qui on se marre, et surtout qui ont énormément de potentiel. C’était donc une évidence de lancer ça et tester ce nouveau modèle avec eux. On va voir ensuite comment tout ça évolue », nous explique l’équipe de la jeune agence, qui compte par ailleurs étendre son roster à d’autres genres de musique électronique.

 

À lire également
Anetha, esprit de famille

 

Enfin, une agence… On parle plutôt d’une famille. Pour eux, “une famille, c’est tout d’abord un groupe de personnes qui agit, décide avec le cœur, ensemble. Qui partage les mêmes valeurs. Qui s’entraide, se supporte, s’engueule aussi parfois, mais se kiffe et veut le meilleur pour chacun de ses membres. Nos choix sont régis par l’épanouissement et la bienveillance envers les membres de notre famille. Parce que cela va de pair, cette bienveillance s’étend à la société et à l’environnement.” 

 

Label éco-responsable

En plus d’être bienveillant entre eux, ils le sont aussi envers la planète. “On a voulu faire de l’écologie, en plus de l’entraide et de la collaboration, un des piliers de ce nouveau projet. Certainement l’effet confinement. On a eu le temps de se poser les bonnes questions. On a eu envie de se sentir un peu plus utile, et d’essayer à notre niveau. Car mine de rien, même si on en parle peu, le bilan carbone d’un DJ, avec 100 gigs et 80 avions par an, c’est pas optimal.” Une prise de conscience qui rappelle celle de Simo Cell en juin dernier, qui, dans une tribune pour Libération, appelait à repenser le métier de DJ pour qu’il soit plus respectueux de l’environnement, en privilégiant le local et en réduisant ses distances à parcourir. C’est cool la musique, mais sans planète, plus rien !

« On a eu envie de se sentir un peu plus utile, et d’essayer à notre niveau. Car mine de rien, même si on en parle peu, le bilan carbone d’un DJ, avec 100 gigs et 80 avions par an, c’est pas optimal. »

Les engagements de Mama Loves Ya sont expliqués en détail sur ce schéma :

mama loves ya engagements

© Capture d’écran du site

Rave All You Want vol.1, la première playlist collaborative du label, est d’ores et déjà disponible. On y retrouve, entre autres, Aphex Twin, le duo Ascendant Vierge dont fait partie Paul Seul, cofondateur des Casual Gabberz, l’Islandais Bjarki qui a sorti trois albums sur le label ᴛрип de Nina Kraviz, le producteur écossais Sega Bodega affilié au label NUXXE de Shygirl et Coucou Chloé, ou encore Karenn, le duo (Pariah et Blawan) souverain de la techno industrielle britannique au début des années 2010, et bien sûr Anetha.

 

À lire également
Le projet Underscope veut aider les artistes émergents à enfin vivre de leur musique

 

Visited 94 times, 1 visit(s) today