Antigone & François X — We Move As One

Extrait du numéro 90 de Tsu­gi (mars 2016)

S’il n’est pas présen­té comme un album mais plus comme un dou­ble EP, ce “long for­mat” sus­cite une attente par­ti­c­ulière. Déjà parce qu’il est l’un des pre­miers issus de cette nou­velle scène tech­no française insti­tuée autour des soirées Con­crete et de labels comme Dement3d. Ensuite parce qu’il réu­nit pour la pre­mière fois deux de ses acteurs prin­ci­paux que sont Antigone et François X. Leur col­lab­o­ra­tion date un peu – un des morceaux pro­posés a été pro­duit en 2013 – mais elle avait été gardée con­fi­den­tielle jusqu’à l’aboutissement de ce We Move As One.

Car mou­vante, la tech­no déclinée ici l’est assuré­ment. On nav­igue dans des ambiances indus­trielles, som­bres et claus­tro­pho­biques mais aus­si pré­cis­es et per­cus­sives. C’est un maxi, dans le sens où la plu­part des morceaux ont été conçus pour hyp­no­tis­er les foules. À ce titre, les métalliques et obsé­dants “Love Trade” et “The Hat­ed” ou le plus deep “Jour­ney Home” ne man­queront pas de faire leur effet. Mais c’est aus­si un album qui racon­te une his­toire avec un début, un développe­ment et une fin. On appréciera le relâche­ment pro­posé à mi-course par l’entêtant “Liv­ing Doll” et la très belle out­ro syn­thé­tique. Les deux com­pères sig­nent là l’un des meilleurs albums tech­no français de ce début 2016. (Nico­las Bresson)

We Move As One (Dement3d), sor­tie le 15 février. 

(Vis­ité 236 fois)