Apollo Noir est le premier artiste electro à remporter un prix aux iNOUïS

Apollo Noir et L’Ordre du Périph lauréats des iNOUïS du Printemps de Bourges

Ce week-end s’est clos Le Print­emps de Bourges. Aux cotés des con­certs prin­ci­paux qui ont réu­ni pen­dant une semaine Orel­san, Juli­ette Armanet ou encore Lau­rent Gar­nier, le fes­ti­val accueil­lait aus­si les iNOUïS. Ce trem­plin musi­cal s’est imposé depuis 30 ans comme le pre­mier dis­posi­tif nation­al de repérage et de sélec­tion de nou­veaux tal­ents artis­tiques. Des musi­ciens comme Chris­tine & the Queens, Fish­bach ou Fauve ont ain­si tous été lau­réats des iNOUïS. Par­mi les plus de 3500 can­di­da­tures déposées cette année, seuls 30 groupes et artistes ont eu le priv­ilège de mon­ter sur la scène de Bourges pour des presta­tions d’une demi-heure observées par un jury.

Nous con­nais­sons désor­mais les lau­réats des deux prix remis à l’oc­ca­sion des iNOUïS 2018. Le prix du Print­emps de Bourges a été remis aux rappeurs de L’Or­dre du Périph qui suc­cè­dent ain­si à Eddy de Pret­to. C’est la pre­mière fois qu’un groupe de hip-hop rem­porte cette récom­pense. Le prix du jury a quant à lui été décerné à Apol­lo Noir, artiste elec­tro signé chez Tiger­sushi et dont la musique évolue entre ambi­ent et expéri­men­tal. Le pro­duc­teur était d’ailleurs au micro de la Tsu­gi Radio ce week­end et son live dif­fusé en direct. Comme le pré­cise Dan Levy prési­dent du jury (et mem­bre de The Dø) “c’est la pre­mière fois qu’un artiste elec­tro a un prix aux iNOUïS”. Avec ces lau­réats inédits, le trem­plin vient par­faite­ment illus­tr­er les ten­dances musi­cales actuelles. Nul doute qu’avec ces récom­pens­es, les car­rières de L’Or­dre du Périph et d’Apol­lo Noir vont recevoir un joli coup de pouce !

(Vis­ité 609 fois)