Apple devrait mettre fin à Itunes ce lundi soir

Itunes est mort ce soir. L’ap­pli­ca­tion phare d’Ap­ple devrait être rayée de la carte ce lun­di soir à l’oc­ca­sion de la World Wide Devel­op­pers Con­fer­ence (WWDC) après avoir été douce­ment enter­rée pen­dant le week-end. Cer­tains inter­nautes avaient effec­tive­ment remar­qué la sup­pres­sion pro­gres­sive du nom “Itunes” sur les réseaux soci­aux, rem­placé par “Musique”, “TV” ou “Pod­casts”, annonçant l’é­clate­ment du logi­ciel en plusieurs entités dis­tinctes.

C’est que l’ap­pli­ca­tion mul­ti­mé­dia cumule beau­coup de ser­vices, ren­dant la nav­i­ga­tion par­fois dif­fi­cile et peu opti­male. En plus de servir à écouter ou acheter de la musique, il per­met de télécharg­er des livres, des pod­casts, des séries, des films, tout en ren­dant pos­si­ble la syn­chro­ni­sa­tion d’un appareil et d’in­staller des mis­es à jour. Sans oubli­er le ser­vice de stream­ing Apple Music, qu’i­Tunes héberge depuis 2015 en com­plé­ment de l’i­Tunes Store.

Itunes était sur la pente descen­dante depuis main­tenant plusieurs années, entre sta­tis­tiques en chute libre (14% des ventes de musique en 2013, plus que 5% aujour­d’hui) et envol des plate­formes de stream­ing. Mais il ne faut pas oubli­er l’im­pact fon­da­men­tal qu’a eu le logi­ciel sur l’in­dus­trie musi­cale des deux dernières décen­nies : dévoilé par Steve Jobs en 2001 juste avant le pre­mier iPod, il a amor­cé la tran­si­tion des ventes de dis­ques physiques vers les ser­vices numériques, démoc­ra­ti­sant de fait le MP3. De quoi nous ren­dre tout de même un peu nos­tal­gique.

 

 

 

 

(Vis­ité 2 902 fois)