Après plusieurs plaintes de labels, Youtube-mp3.org ferme boutique

Ça y est, c’est la fin du règne du géant du “stream‐ripping” — pra­tique con­sis­tant à extraire de façon pérenne du con­tenu dif­fusé en stream­ing. Youtube-mp3.org vient de fer­mer son site suite à des plaintes de plusieurs labels dont Warn­er Bros, Sony Music et UMG représen­tés par le RIIA — Record­ing Indus­try Asso­ci­a­tion of Amer­i­ca, asso­ci­a­tion inter­pro­fes­sion­nelle visant à défendre les intérêts de l’industrie du disque aux U.S.A. Au terme d’une année de dis­cus­sions entre les dif­férentes par­ties, un accord de règle­ment, qui n’a for­cé­ment pas été divul­gué, vient de met­tre fin au procès et donc de provo­quer la fer­me­ture du site. Suite à cela, le nom de domaine sera trans­féré à l’une des maisons de dis­ques et l’opérateur du site, Philip Mate­sanz, se voit inter­dire de con­cevoir, de dévelop­per, d’offrir ou d’exploiter toute tech­nolo­gie ou ser­vice qui per­met ou facilite la pra­tique de stream‐ripping” d’après le site Tor­rent Freak.

A l’instar des sites de tor­rent comme The Pirate Bay ou encore Cpas­bi­en (qui fer­mait lui aus­si plus tôt cette année), dont les télécharge­ments sont rép­ri­mandés par la loi Hadopi depuis plusieurs années, le site Youtube-mp3.org per­me­t­tait en quelques clics d’obtenir un fichi­er mp3 à par­tir d’une vidéo Youtube. Le site atti­rait pas moins de 60 mil­lions vis­i­teurs uniques par mois, et serait respon­s­able de 40% des copies illé­gales de fichiers musi­caux dans le monde.

(Vis­ité 7 501 fois)