Arnaud Rebotini par Quentin Caffier

Arnaud Rebotini annonce une nouvelle BO !

Pas le temps de chômer. Après le sacre de 120 Bat­te­ments par minute aux Césars en début d’an­née et un EP nerveux en plein milieu de l’été, Arnaud Rebo­ti­ni est déjà de retour. Le pro­duc­teur français sign­era une nou­velle bande orig­i­nale pour Le Vent tourne de Bet­ti­na Ober­li, en salle le 26 sep­tem­bre prochain.

Le film racon­te l’his­toire de Pauline — jouée par Mélanie Thier­ry -, une jeune paysanne éle­vant ses bêtes en plein milieu de la nature. L’ar­rivée de Samuel, venu installer une éoli­enne, va faire office d’élé­ment per­tur­ba­teur pour son cou­ple et ses valeurs. Si le syn­op­sis offi­ciel ne fait pas rêver, laissez-vous porter par la bande-annonce. Pour aller avec l’in­trigue, la bande orig­i­nale se fait à la fois aéri­enne et intense, tout en s’of­frant une petite pause élec­tron­ique sur “Los­ing Con­trol”. Un extrait de chaque morceau est disponible sur le site de Big­wax.

A ce pro­pos, Arnaud Rebo­ti­ni a partagé : “Il m’a sem­blé fort à pro­pos d’u­tilis­er des instru­ments très expres­sifs comme le cor ou le vio­lon, de les sépar­er sans guère d’u­nis­son afin de met­tre en exer­gue la soli­tude, les pen­sées et les sen­ti­ments du per­son­nage prin­ci­pal inter­prété par Mélanie Thier­ry. Le thème prin­ci­pal du long métrage tend à faire lien avec la nature, la force des arbres et leur danse dans le vent et à trans­pos­er le roman­tisme des paysages con­fron­té à la dureté du tra­vail agri­cole. En con­tre effet, si je puis dire, les élé­ments élec­tron­iques inter­prétés par des syn­thé­tiseurs analogiques vin­tages don­nent puis­sance et rythme. Ils vien­nent sym­bol­is­er la moder­nité, la lev­ée phallique de l’éoli­enne — élé­ment déclencheur de l’his­toire — autant que ses retombées néfastes comme le nucléaire. J’ai beau­coup aimé tra­vailler avec Bet­ti­na Ober­fi car elle a su me trans­met­tre son désir et ses choix tout en respec­tant à chaque instant mes propo­si­tions. Cette col­lab­o­ra­tion fut un plaisir que j’ose penser partagé. Je suis ravi et hon­oré qu’elle m’ait con­tac­té.”

La bande orig­i­nale sera disponible le 26 sep­tem­bre, même jour que la sor­tie en salle. En espérant que celle-ci l’amène égale­ment jusqu’aux Césars…

(Vis­ité 557 fois)