Skip to main content
16 juin 2023

Arnaud Rebotini, François X, UFO95, Emma B… Les projets de la semaine 💿

par rédaction Tsugi

Comme tous les vendredis, c’est jour de sorties. Alors vous connaissez la chanson : on se retrouve pour notre sĂ©lection des projets de la semaine, ces albums ou EPs qui vont vous suivre ce week-end -et plus si affinitĂ©s. Au programme, du beau monde avec le lancement du label d’UFO95, l’EP Ă©clectique de François X, les expĂ©rimentations post-punk d’Arnaud Rebotini, la symphonie de Rone, l’intimitĂ© de ZĂ©phir, le premier EP deep et trancy d’Emma B puis l’Ă©popĂ©e Ă©lectroclash de Paradox Obscur. Bonnes Ă©coutes ! 

 

UFO95 – ARC01

UFO95, recrue du label Mama Told Ya, se lance dans sa propre aventure : ARCHIVE Records. Cette crĂ©ation permettra au prolifique producteur de sortir les productions qu’il accumule, quand il le souhaite, sans restrictions. Et il dĂ©bute fort avec un premier EP, ARC01. En s’inspirant d’une techno old-school, modulaire, et de la scĂšne IDM, UFO95 crĂ©e de nouvelles sonoritĂ©s jamais explorĂ©es auparavant. Ses expĂ©rimentations nous offrent Ă  Ă©couter une techno d’avant-garde hypnotique, Ă©lectrisante et singuliĂšre. ARCHIVE Records et son travail sont donc Ă  surveiller de -trĂšs- prĂšs.

 

François X – CEO

Captivante. C’est ainsi qu’on peut dĂ©crire la techno du producteur français François X. De retour avec un nouvel EP, CEO, sur son propre label XX LAB, il repousse encore les barriĂšres de la musique Ă©lectronique. Dans ce projet, vous retrouverez des sonoritĂ©s pop et rap mĂȘlĂ©es aux kicks puissants d’une techno berlinoise qu’il maĂźtrise depuis ses annĂ©es Concrete -et mĂȘme avant. En usant de sa voix comme d’un instrument et en crĂ©ant des plages sonores planantes, il construit un son unique tĂ©moignant de son empreinte sur la scĂšne Ă©lectronique. Coup de cƓur pour le bouncy « Cowboy Executive Officer ».

 

Marion Sammarcelli

 

Arnaud Rebotini – Youth! Take a stand

Arnaud Rebotini est de retour avec un nouvel EP de quatre-titres, Ă  peine quinze jours aprĂšs son album L’Ile Rouge (Original Motion Picture Soundtrack) bande originale du film Ă©ponyme. Si vous trouvez ça lĂ©ger, attendez de voir la durĂ©e de chaque morceau. Minimum 5’50, rien que ça ! Sur Youth! Take a stand, il Ă©tend son champ de composition vers des sonoritĂ©s post-punk. Et on sent qu’il est prĂȘt Ă  en dĂ©coudre. Remarquable rien qu’aux lignes d’indus’ entraĂźnantes et sa voix pleine de rage. Besoin d’extĂ©rioriser ? Vous savez dĂ©sormais quoi Ă©couter.

Rone – L(oo)ping

Rone offre l’occasion de revivre son concerto live enregistrĂ© avec l’Orchestre National de Lyon. Au total, 80 musiciens, 122 microphones et Rone se sont rĂ©unis pour une relecture de l’un des dix meilleurs orchestres du monde. La musique classique et la musique Ă©lectronique ne font qu’un pour cet album live emprunt de paradoxe. Entre l’obscur et la lumiĂšre, des envolĂ©es grandioses et des moments plus intimes, Rone nous immerge dans cette reprĂ©sentation de L(oo)ping à l’Auditorium de Lyon.

 

ZĂ©phir – Clyde

ZĂ©phir a sorti son premier album, Clyde. Et sans Bonnie (c’était facile, mais on se devait de la faire
) Le rappeur/chanteur belge dĂ©voile une part de son intimitĂ©. En allant de l’amour insolent Ă  la solitude, de la dĂ©claration aux adieux, ce premier projet est riche en sonoritĂ©s, en Ă©motions. LĂ  oĂč le cƓur parle et les mots racontent. C’est doux, ça groove, l’idĂ©al pour accompagner une fin de journĂ©e ensoleillĂ©e.

 

Vicky Pozzobon

 

Emma B – Meltinglove

Une bonne DJ fait-elle une bonne productrice ? Éternelle question Ă  laquelle Emma B, qui n’en finit plus de monter, rĂ©pond par l’affirmative avec son premier EP. Deux titre + deux remixes, qui voient la jeune Française rĂ©ussir le test avec Ă©nergie. MĂ©lodieux et relevĂ©, « Melting Love » est une irrĂ©sistible tornade quand « Is It A Dream », Ă  la fois deep et trancy, est un redoutable banger. Aux remixes de « Melting Love », Vitess s’appuie sur les mĂ©lodies et Maruwa dĂ©vaste tout sur son passage. Excellente pioche.

Chronique issue du Tsugi 161

 

Paradox Obscur – Auto Reverse

Si on est habituĂ©s Ă  ce que Rebeka Warrior nous fasse dĂ©couvrir des artistes sur son label, exception ce mois-ci avec Kriistal Ann et Toxic Razor. Le duo grec a rĂ©vĂ©lĂ© cinq albums depuis 2014. On Ă©tait passĂ©s Ă  cĂŽtĂ©, mais on se rattrape avec ce cinq-titres enregistrĂ© en live sans aucune manip’. Ces derniers nous font penser aux hĂ©ros synthĂ©tiques des annĂ©es 1980 et Ă  l’Ă©lectroclash. On aime bien le charme surannĂ© de « PrĂ©sage » mi-français, mi-anglais, avec son petit cĂŽtĂ© « Fade To Grey ». Les connoisseurs apprĂ©cieront.

Chronique issue du Tsugi 161

Visited 561 times, 1 visit(s) today