Skip to main content
Arnaud Rebotini live en 2013 / ©Xi WEG
10 décembre 2020

Arnaud Rebotini, Lucie Antunes, Magenta en livestream pour Arte Mix Ø Trabendo

par Alexis Bernier

Arte Mix Ø Trabendo 2020, c’est samedi soir à 21h. Découvrez les trois live à retrouver sur Arte Concert et Tsugi.

On ne va pas vous apprendre que 2020 n’est pas une année comme les autres. Mais ce n’est pas une raison pour oublier Arte Mix Ø Trabendo. Et puisqu’il est encore impossible de retrouver le chemin des clubs, Arte Concert, Sombrero & Co Production et Tsugi ont préparé une édition – la huitième déjà – un peu différente. Ok, il n’y aura pas de public au Trabendo et donc pas d’invitation à gagner contrairement aux années précédentes, mais samedi 12 décembre, c’est toujours la crème de la scène électronique française qu’on retrouve en live.

En direct du salon, en se connectant au site d’Arte Concert relayé sur Tsugi.fr et la page Facebook de Tsugi à partir de 21h, c’est trois artistes qu’on retrouvera dans des réalisations élégantes signées par le duo Gautier & Leduc et Thierry Villeneuve, dont nous avons déjà parlé à l’occasion de son documentaire sur United We Stream ou du film sur Daniel Darc qu’il a co-réalisé. Pour cette occasion un peu spéciale, une mini-fiction a été réalisée pour réunir les trois concerts de la soirée et présenter un best-off d’images d’une soirée que Tsugi est fière de co-organiser depuis huit ans et qui a déjà accueilli Laurent Garnier, Chloé, Manu le Malin, Yuksek, le combo Ed Banger House Party et beaucoup d’autres artistes.

Samedi 12 à 21h, sur Arte Concert et le Facebook de Tsugi

 

Magenta

Soucieux de concevoir une musique « qui danse autant qu’elle pense », Magenta est né de la dissolution du collectif Fauve, dont il partage la plupart des membres, ainsi que le souci de l’anonymat. Reprenant le principe de dire ses textes à la manière de spoken-word fiévreux comme autant d’instantanés d’une époque troublée, Magenta s’éloigne en revanche du rock pour composer des morceaux plus électroniques. S’il n’a pas encore publié d’album, Magenta a imaginé ses cinq premiers titres comme des photographies du monde d’aujourd’hui, dont les clips sont conçus comme des courts-métrages. Magenta produit une techno pop à fleur de peau aussi puissante que lyrique.

Lucie Antunes

Percussionniste formée au conservatoire et lauréate de plusieurs prix prestigieux (bourse de la Fondation de France…), Lucie Antunes s’est d’abord fait remarquer au sein de groupes pop comme Moodoïd ou Aquaserge. En solo, elle fait partie de ces musiciens pour qui la techno n’est pas qu’une musique électronique, mais doit aussi s’écrire de manière organique. Si le dancefloor reste son horizon principal, elle veut faire danser avec la musique la plus douce, humaine et chaleureuse possible. Soucieuses de casser les codes, inspirée aussi bien par Steve Reich que par Björk, elle a sorti Sergeï en 2019 sur le label InFiné, un premier album solo instrumental qui transgresse les frontières entre musiques soi-disant « savantes » et populaires, où les sons électroniques se marient avec ceux des instruments « organiques ».

Arnaud Rebotini

C’est sans doute l’artiste de la programmation a avoir le plus de cordes à son arc. Capable d’enflammer n’importe quel dancefloor avec une techno puissante qu’il aime jouer seul au milieu de ses synthétiseurs analogiques plutôt qu’avec des ordinateurs, Arnaud Rebotini sait aussi composer pour le cinéma (César de la musique pour le film 120 Battements Par Minute de Robin Campillo) et produire de la pop sophistiquée sous le nom de Zend Avesta ou du blues électronique avec le groupe Black Strobe. Passionné par le metal le plus extrême autant que par les recherches de l’Ircam et du GRM, il est l’un des artisans qui ont contribué à rendre populaires les musiques électroniques françaises.

À 3h14 de cette vidéo

Et pas de panique, si vous ratez le rendez-vous samedi, Arte Mix Ø Trabendo 2020 sera disponible six mois sur arteconcert.fr.

Visited 46 times, 1 visit(s) today