Au FAME Festival, nos 5 films essentiels sur la musique

Le FAME, fes­ti­val inter­na­tion­al de films sur la musique, est de retour du 12 au 16 févri­er 2020 à la Gaîté Lyrique de Paris pour sa 6ème édi­tion. On vous aide, on a sélec­tion­né cinq films à ne pas rater.

Le FAME Fes­ti­val revient. Pour ceux qui ne le con­nais­sent pas encore, il s’agit du rendez-vous annuel où mélo­manes et cinéphiles se côtoient. Ses pro­gram­ma­teurs, Olivi­er For­est et Benoît Hické, investis­sent cinq jours durant la Gaîté Lyrique pour vous pro­pos­er des odyssées audio­vi­suelles en tous gen­res sur grand-écran, toutes ou presque inédites. Depuis 5 ans, cet événe­ment sin­guli­er en France bâtit des ponts entre musique et 7ème art, pro­jette la fête et la créa­tion sonore dans les salles obscures. Son objec­tif est de val­oris­er, d’encourager la pro­duc­tion visuelle dans le vaste domaine de la musique.

En out­re, les pro­jec­tions se pro­longeront par des dis­cus­sions entre pub­lic, artistes et réal­isa­teurs mais aus­si par des per­for­mances musi­cales telles que le ciné con­cert hom­mage à Philip Glass orchestré par Maud Gef­fray (Scratch Mas­sive), ou même des con­férences. À mi-parcours, le ven­dre­di 14, une journée de tables ron­des réu­ni­ra pro­fes­sion­nels du secteur – réal­isa­teurs, pro­duc­teurs, dis­trib­u­teurs, dif­fuseurs TV et web, fes­ti­vals et juristes – pour échang­er quant aux prob­lé­ma­tiques de cette indus­trie ciné­matographique en pleine muta­tion. En atten­dant mer­cre­di prochain et que le fes­ti­val bat­te son plein, nous vous pro­posons une sélec­tion de cinq films à ne pas rater.

Sébastien Tellier: Many Lives, de François Valenza

Ce n’est pas une, mais deux séances qui sont prévues pour ce film événe­ment. Six ans après la sor­tie de son dernier album L’aventura, Sébastien Tel­li­er revient sur le devant de la scène : un nou­veau titre “A Bal­let”, sor­ti il y a quelques jours, ain­si que la pre­mière mon­di­ale du doc­u­men­taire qui lui est con­sacré dans le cadre du Fame Fes­ti­val. Sébastien Tel­li­er: Many Lives dresse avec brio, justesse et humour, les mul­ti­ples facettes de ce per­son­nage, retraçant le par­cours de cet artiste tant attachant qu’exhubérant ; un juste équili­bre entre musique et nar­ra­tion, entre images d’archives et inter­views de ceux qui le côtoient par­mi lesquels fig­urent les célèbres Jean-Michel Jarre ou encore Air. Si la soirée d’ouverture est déjà com­plète, ne prenez pas le risque de rater l’op­por­tu­nité de voir Sébastien Tel­li­er chanter du René Char sur un disque des Daft Punk.

 

The Rise of the Synths, de Ivan Castell

Si la bande-annonce futur­iste peut de prime abord nous laiss­er per­plexe, ce film se révèle être un véri­ta­ble coup de cœur ! Ivan Cas­tel réus­si le pari ambitieux de nous faire voy­ager dans le temps et l’espace afin de retrac­er l’histoire de la syn­th­wave, ce genre musi­cal melting-pot néo-rétro entre musique élec­tron­ique et métal. Enten­due du grand pub­lic grâce Blade Run­ner, Dri­ve ou encore la série Strangers Things, la syn­th­wave peut-elle être à la fois main­stream et under­ground ? Son suc­cès peut-il s’expliquer par une nos­tal­gie des années 80 ? Des ques­tions aux­quelles le réal­isa­teur tente de répon­dre à tra­vers une nar­ra­tion menée par John Car­pen­ter, maître absolu du genre, pro­duc­teur des BO de ses pro­pres films (Hal­loween, Vam­pires…), et des témoignages d’artistes du monde entier. Ce film est une madeleine de Proust qui nous rep­longe dans l’esthétique musi­cale et visuelle des ban­des sonores du ciné­ma et des jeux vidéo de la cul­ture pop des années 1980.

 

Khamsin, de Grégoire Couvert et Grégoire Orio

La musique est-elle poli­tique ? Sans aucun doute ! Kham­sin est un vent brûlant du désert, un témoignage géopoli­tique incan­des­cent. Ce doc­u­men­taire se fait l’espace d’une heure « l’âme et les oreilles » du Liban con­tem­po­rain, encore mar­qué par la guerre civile et la cor­rup­tion. Au cœur d’un con­texte social com­plexe, une com­mu­nauté de musi­ciens libanais et français, les Oiseaux-Tempête, se réfugient dans la musique. Leurs impro­vi­sa­tions et expéri­men­ta­tions sonores devi­en­nent des cris de protes­ta­tion. Les réal­isa­teurs de Kham­sin parvi­en­nent habile­ment à capter lyrisme ori­en­tal et réal­ité poli­tique par le prisme de la musique, ce qui leur vau­dra – on l’e­spère – une récom­pense.

 

Felix in Wonderland, de Marie Losier

Felix in Won­der­land est une plongée dans l’imaginaire loufoque du com­pos­i­teur alle­mand de musique élec­tron­ique Félix Kubin, oscil­lant entre pop futur­iste, opéra de cham­bre ou encore musique électro-acoustique. Félix nous fait penser à Jacques ; il fait manger des micros à des chiens en Slo­vaquie, enreg­istre le son des bouch­es d’aération des quartiers indus­triels, chante sous l’eau ou con­gèle son télé­phone. Ce por­trait se révèle com­plète­ment fan­tasque, drôle et poé­tique. À la per­son­nal­ité déjà bar­rée du musi­cien insé­para­ble de son KORG MS20 s’a­grège l’univers dada de la réal­isatrice franco-américaine Marie Losier. Savoureux.

 

My Friend Fela, de Joel Zito Araújo

Bien plus qu’un artiste, Fela Kuti est un sym­bole généra­tionnel. À sa mort en 1997, des dizaines de mil­liers de per­son­nes défi­lent dans les rues de Lagos pour ren­dre hom­mage à celui qu’on surnomme “le père de l’afrobeat”, genre nou­veau né au début des années 70 de la fusion entre jazz, funk et de musiques tra­di­tion­nelles nigéri­ennes. Le réal­isa­teur brésilien Joel Zito Araújo, ami de Fela, revient dans ce doc­u­men­taire sur la car­rière de ce dernier, ses influ­ences mais aus­si ses pris­es de posi­tions poli­tiques qui lui attir­era les foudres de la junte au pou­voir au Nige­ria. En replaçant l’histoire per­son­nelle de Fela dans un con­texte panafricain, le film dresse non seule­ment le por­trait sans con­ces­sion d’un homme engagé mais aus­si de toute une généra­tion lut­tant con­tre la cor­rup­tion, la dic­tature et le pou­voir des multi­na­tionales occi­den­tales. Un doc­u­men­taire qui donne envie de se déhanch­er autant que de se révolter.

Bil­let­terie
Event Face­book
Toute la pro­gram­ma­tion

Site Inter­net

(Vis­ité 559 fois)