Skip to main content
Image créée avec DeepDream, un programme d'intelligence artificielle de Google
16 mai 2017

Avec NSynth, Google utilise une intelligence artificielle pour créer de nouveaux sons

par Lucas Martin

Grâce à la technique du machine learning (ou apprentissage automatique en français) – qui permet à une intelligence artificielle d’apprendre par elle-même à l’aide d’algorithmes, pour résumer grossièrement -, Google tente actuellement de synthétiser des sons jamais entendus auparavant. C’est dans le cadre des  travaux de Google Magenta – une équipe de chercheurs cherchant à comprendre comment l’intelligence artificielle peut servir à créer de l’art – qu’est né le projet NSynth, comme le rapporte le magazine WIRED.

Ce projet utilise des programmes informatiques afin de créer des nouveaux sons, en utilisant une base de données regroupant des samples d’instruments déjà existants. Mais la grande nouveauté de NSynth, c’est la place de l’intelligence artificielle dans le processus. Surtout, il ne s’agit pas d’une simple superposition, comme si les samples étaient joués en même temps. C’est bien une nouvelle synthèse qui émerge de ce mélange, après que l’IA ait utilisé les caractéristiques mathématiques des notes de chacun des instruments.

Le but est avant tout de fournir aux musiciens une toute nouvelle gamme d’outils pour faire de la musique, sans remplacer les humains dans le processus créatif. WIRED a d’ailleurs partagé sur son compte Soundcloud trois samples nés du projet NSynth, en mélangeant respectivement flûte et orgue, orgue et basse ainsi que basse et flûte.

Rassurez vous donc, il faudra patienter encore un peu pour qu’une intelligence artificielle soit capable de composer le chef d’oeuvre de demain dans son coin, reléguant l’humanité au rang de simple spectatrice. Mais il est évident que la technologie et la science fournissent chaque jour plus de possibilités pour les artistes ouverts à ce type de techniques.

Visited 21 times, 1 visit(s) today