Skip to main content
16 mai 2017

Exclu : les Roumains de Karpov not Kasparov continuent leur exploration pop… Des échecs

par Clémence Meunier

On a beau chercher, on a du mal à trouver : quels sont les groupes assez zinzins pour choisir un thème et s’y tenir de morceaux en morceaux ? Alors oui, évidemment, certains racontent souvent leurs déceptions amoureuses, ou d’autres composent régulièrement des odes à la nature. Mais pour décider, quand on est un duo batterie-clavier, de construire tous ses titres autour du sujet des échecs (oui oui, le jeu de plateau), il faut être un peu barge. Et c’est exactement ce qu’on aime chez Karpov not Kasparov (vous l’aurez deviné : Karpov et Kasparov étaient deux joueurs d’échec), surtout parce que au-delà de l’anecdote ces deux Roumains produisent des tubes pop originaux, ultra-efficaces, souvent empreints de sonorités orientales et jamais dénués d’humour. Le dernier en date, « Mechanical Turk », est inspiré de l’histoire du Turc Mécanique, un célèbre fake construit à la fin du XVIIIème siècle, un prétendu automate capable de jouer aux échecs… Sauf qu’un réel joueur s’y cachait et ne se débrouillait pas trop mal : le Turc Mécanique a entre autres battu Napoléon ou Benjamin Franklin. De quoi donner un sujet en or aux Karpov not Kasparov, qui en tirent un morceau et un clip que l’on vous présente en exclusivité ci-dessus.

Bonne nouvelle ! Les Karpov not Kasparov font un petit crochet par notre doux pays ! Le duo est ainsi attendu à la Taverne Gutemberg de Lyon ce jeudi 18 mai, à la Malterie de Lille le lendemain et à Mains d’Oeuvres à Saint-Ouen ce dimanche 21 mai, de quoi réécouter « Kaissa » ou l’hypnotique « Choose Your Color Gipsy Dark », sorte de melting-pot magique où se croisent batterie déchaînée, sons acid et mélodie orientaliste.

Visited 32 times, 1 visit(s) today