Skip to main content
©Xavier Cyr
18 juin 2021

đŸ€ Avec son projet TDJ, Ryan Playground ressuscite l’eurodance Ă  MontrĂ©al

par Marie Solvignon

GeneviĂšve Ryan Martel, mieux connue sous les noms de RYAN Playground et dĂ©sormais TDJ (Terrain de Jeux), artiste phare de la scĂšne Ă©lectronique montrĂ©alaise, sort aujourd’hui la version deluxe et remixĂ© de son deuxiĂšme EP TDJ002. Mais c’est quoi ce nouvel alias au juste ? 

Deux identitĂ©s musicales pour le prix d’une seule et mĂȘme artiste. C’est en 2019 que l’artiste a dĂ©cidĂ© de crĂ©er TDJ afin d’explorer un autre recoin de sa personnalitĂ© musicale. Elle a sortie deux albums et plusieurs EPs avec son premier nom de scĂšne RYAN Playground. Aux sonoritĂ©s plus organiques, instrumentales, emo et pop, le projet RYAN Playground est davantage pensĂ© pour du live. Tandis que TDJ est parfait pour des DJ sets. Avec un mĂ©lange de techno, d’eurodance et de trance, on remonte le temps pour retourner dans les annĂ©es 90-2000 ; c’est ça le son TDJ (pour le plus grand bonheur de cette gĂ©nĂ©ration). AprĂšs le TDJ002 fin mars, voilĂ  aujourd’hui sa version deluxe avec un max de guest en remix comme Panteros666, Paul Seul ou encore Portara0000. L’occasion d’en savoir plus sur cet amusant nouveau projet.

« Le retour des sonoritĂ©s 2000 Ă  MontrĂ©al va ĂȘtre trĂšs bien accueilli. »

©Xavier Cyr

Qu’as-tu voulu faire avec ce deuxiĂšme EP ?

TDJ002 est la suite de TDJ001, que ce soit dans les symboles ou les sonoritĂ©s. Je voulais vraiment crĂ©er un tout, que ce soit narratif et que l’on puisse se perdre dans la longueur. On peut retrouver des longueurs dans les montĂ©es, l’objectif Ă©tait d’atteindre un apex. C’est pour ça que lorsque ça Ă©clate, ça Ă©clate vraiment de maniĂšre dĂ©mesurĂ©e ! Dans ce projet, je recherche vraiment cette idĂ©e de dĂ©mesure, de ne pas me restreindre et de rĂȘver. J’ai pris la dĂ©cision d’ajouter plus de paroles dans ce deuxiĂšme maxi pour concrĂ©tiser davantage ce que je voulais prĂ©senter au public avec TDJ.

Ce projet a des vraies influences datĂ©es… Ça s’entend !

Oui, j’ai de vieilles influences comme TiĂ«sto – d’ailleurs mon chien s’appelle comme ça. Au dĂ©but, c’Ă©tait un peu une blague ce nom, mais quand j’y pense, finalement, ça dit quelque chose de moi. Il y aussi DJ Chicane et tous ces emblĂšmes de la trance de la fin des 90s, dĂ©but 2000. Il y a aussi Ă©videmment des influences pop et emo que j’avais avec RYAN Playground. Elles ressortent aussi dans la lyrique de TDJ. Il y a toujours de la mĂ©lancolie dans ce que je crĂ©e.

 

À lire Ă©galement
🔊 Blink-182, Da Hool, Ciara : cette brillante mixtape de reprises techno par TDJ (Ryan Playground)

 

Qu’est-ce qui diffĂ©rencie TDJ de RYAN Playground ? Et Ă  l’inverse, qu’est-ce qui les rapproche ?

Évidemment, il y a des points qui s’opposent, au niveau des sonoritĂ©s plus Ă©lectroniques dans TDJ que dans RYAN Playground qui va devenir un projet live acoustique. TDJ sera vraiment synonyme de DJ set progressif. NĂ©anmoins, les deux projets se rejoignent. Il y a une colle entre les deux au niveau de l’aspect Ă©motionnel et mĂ©lancolique. Je veux garder cette forme d’intimitĂ© que l’on peut retrouver dans les deux projets pour que mes auditeurs puissent passer de l’un Ă  l’autre selon leurs envies, tout en y trouvant un sens et un lien logique. Ce serait comme permettre de vivre une bipolaritĂ© avec des goĂ»ts semblables.

« J’ai de vieilles influences comme TiĂ«sto – d’ailleurs mon chien s’appelle comme ça. Au dĂ©but, c’Ă©tait un peu une blague ce nom, mais quand j’y pense, finalement, ça dit quelque chose de moi. »

Donc ce n’est pas la fin de RYAN Playground ? 

Non ! En ce moment mĂȘme, je suis en train de bosser sur le prochain album qui sortira – je l’espĂšre – dĂ©but 2022. En fait j’alterne les projets, je tourne avec TDJ et je compose avec RYAN Playground, et vice et versa. L’un ne va pas sans l’autre.

La scĂšne quĂ©bĂ©coise est-elle gourmande de techno, d’eurodance et de trance ?

PlutĂŽt, ouais ! Avant la pandĂ©mie, j’avais commencĂ© Ă  jouer ce qui me plaisait, donc plus de techno, plus de trance, etc. Le public Ă©tait vraiment rĂ©ceptif et surtout agrĂ©ablement surpris. C’Ă©tait diffĂ©rent pour eux d’entendre des sonoritĂ©s eurodance. Ce n’Ă©tait pas forcĂ©ment frĂ©quent dans les clubs Ă  MontrĂ©al. Je pense que lorsque ça rouvrira, la rĂ©ception sera encore plus folle. À MontrĂ©al, on est trĂšs chaleureux, ouverts Ă  beaucoup de choses et trĂšs « easy going », donc le public sera forcĂ©ment content, surtout aprĂšs cette annĂ©e sans soirĂ©e. Je pense que le retour des sonoritĂ©s 2000 va ĂȘtre trĂšs bien accueilli !

Et toi justement, comment as-tu vécu cette derniÚre année ? 

Et bien… je me sens un peu coupable parce que j’ai vraiment apprĂ©ciĂ© de pouvoir rester chez moi avec mon chien, mes affaires et mon studio. J’ai fait tellement de musique, c’est fou ! J’ai pu me replonger dans RYAN Playground et concrĂ©tiser le projet TDJ. J’ai eu beaucoup de chance.

Comment vois-tu l’avenir ? 

Grande question ! AprĂšs toute une annĂ©e sans sortir, les concerts vont enfin reprendre : il va falloir que je me prĂ©pare parce que ça va ĂȘtre un voyage infini !

TDJ

©Xavier Cyr

Visited 54 times, 1 visit(s) today