©Jorge Gordo

🎪 Bars en Trans : le guide indispensable des meilleurs bars de Rennes

par Tsugi

Pour se met­tre tran­quille­ment dans l’am­biance avant l’ou­ver­ture des Bars en Trans de Rennes jeu­di 2 dĂ©cem­bre, rendez-vous incon­tourn­able pour dĂ©cou­vrir la nou­velle scène pop fran­coph­o­ne dans pas moins de 14 lieux, on a demandĂ© aux organ­isa­teurs de nous dĂ©voil­er leurs meilleurs adresses. 

 

  • Pour boire la bière la moins chère : Le Ty Anna

“Bar emblé­ma­tique con­nu de tous, il est au cœur même de la ville et prend sa source à par­tir du point avec lequel on cal­cule la dis­tance qui nous éloigne de Rennes : la place Sainte-Anne. Sa répu­ta­tion fêtarde n’est plus à faire !”

 

  • Pour rencontrer l’amour de sa vie : La Place

“Un lieu his­torique et chaleureux aux murs de pierre et de bois sculp­té. C’est un lieu dis­cret, caché mais aus­si un lieu chaleureux où il fait bon se (re)trouver”.

On y a vu pass­er pen­dant Bars en Trans : Angèle, Radio Elvis, Hervé, Eddy de Pret­to, Clara Luciani…

 

“Le nom de ce bar est inspiré du groupe de rock ren­nais de la fin des années 70, au style som­bre et pro­fond. Cet endroit est dédié à la cul­ture under­ground, au rock et au métal !”.

 

“Situé au cœur de Rennes, le 1988 Live Club accueille toute l’an­née dans ses 3 salles, des con­certs, DJ sets et dif­férents événe­ments cul­turels. Sur la dalle du Colom­bier, le 1988 est un club alter­natif et où les musiques actuelles et live sont mis à l’honneur”.

On y a vu pass­er pen­dant Bars en Trans :  LĂ©onie Per­net, Zed Yun Pavarot­ti, Jok’Air, Car­pen­ter Brut…

 

“Le cadre est superbe. En plein centre-ville de Rennes, c’est le bar idéal pour une soirée. Les cock­tails sont à tomber.. avec une carte qui se renou­velle régulière­ment”

On y a vu pass­er pen­dant Bars en Trans : Di Bosco, le Col­lec­tif Conspiration…

 

  • Pour finir bras dessus bras dessous avec des inconnus : La trinquette

“Un bar mythique de l’ancienne rue de la Soif, qui a accueil­li de nom­breux con­certs depuis plusieurs décen­nies ! La Trin­quette vient d’être reprise par Bruno, ancien patron du Mon­do Bizarro, un autre lieu mythique ren­nais.”

On y a vu pass­er pen­dant Bars en Trans : Bagarre, Feu! Chatterton…

 

  • Pour y dĂ©guster la meilleure bouffe : Le Nakama

“Le Naka­ma est un iza­kaya, équiv­a­lent nip­pon du bar à vin : vins naturels, street food japon­aise et chill sur des coussins de qualitey. Y’a du thé aus­si”.

On y a vu pass­er pen­dant Bars en Trans :  Aja, Venus VNR…

 

“Situé dans une anci­enne église du XIIè siè­cle, le Théâtre du Vieux Saint Eti­enne est au cœur du centre-ville. Grâce à sa super­fi­cie et sa hau­teur, il est prin­ci­pale­ment dédié à l’accueil de pro­jets artis­tiques et de festivals.

Pour clore les Bars en Trans, le dimanche : un bal masqué au théâtre du Vieux St Eti­enne. Valse, quick­step, cha-cha-cha, jive, rum­ba, tan­go, paso doble, fox­trot, sam­ba, valse vien­noise, sal­sa, charleston, freestyle, amer­i­can smooth, con­tem­po­raine, bol­ly­wood, fla­men­co, boléro, mod­ern jazz, dis­co, boogie-woogie, jazz broad­way, rock’n’roll, coun­try, clas­sique, hip-hop, afro jazz, lindy-hop, mam­bo ou jazz… On vous a fait chanter, on va vous faire danser !”

On y a vu pass­er pen­dant Bars en Trans : Lucie Antunes, Brac­co,  Mur­man Tsuladze…

(Vis­itĂ© 519 fois)