©Clarcèn

Bébé Tambour : une découverte drums et basses

Arti­cle extrait de Tsu­gi 120, dis­po à la com­mande sur notre bou­tique en ligne

Entre les Petit Prince et Petit Bis­cuit, on pour­rait penser que les pseu­dos d’artistes “kawaï” sont réservés aux jeunes pouss­es d’une élec­tro popisante à ten­dance mélodique. Pas du tout puisque ce Petit, euh par­don Bébé, Tam­bour, élec­tron­i­cien pro­téi­forme, nour­rit ses com­po­si­tions d’influences les plus var­iées. Par exem­ple, sur son pre­mier EP Fallin’ In, dif­fi­cile de ne pas dis­cern­er l’écho des mythiques Talk­ing Heads au détour de l’efficace “Lips And Wine”. Ce qui n’empêche pas ce bat­teur (logique) de for­ma­tion, vu et enten­du notam­ment chez M83 ou Mar­tin Mey, de dévelop­per sa pro­pre et intri­g­ante per­son­nal­ité. Avec un don cer­tain pour digress­er du for­mat pop vers des ambiances électronico‐psyché‐new wave. Depuis sa tanière sud­iste, pas très loin de Nice, Lau­rent Tam­ag­no (son vrai nom) se pro­jette main­tenant avec brio et en solo sur le devant de la scène. Enfin pas tout à fait puisque les chanteurs Adrien Lozes et Han­nah appor­tent une large con­tri­bu­tion à cette pre­mière réus­site. “Pre­mière” parce que l’on espère bien que son album Dust Of Now, sor­ti ce ven­dre­di 14 juin, suiv­ra le même chemin. Yeah Baby.

Dust Of Now : 

L’EP Fallin’ In :

(Vis­ité 394 fois)