Tsugi Daily : Télépopmusik fait une rencontre du troisième type dans le clip de “Connection”…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans modération !

Télépopmusik fait une rencontre du troisième type dans le clip de “Connection”

Depuis une ving­taine d’an­nées, l’ovni Télépop­musik plane sur la musique élec­tron­ique française, entre trip-hop et down­tem­po. Même si le groupe n’a plus pro­duit d’al­bum depuis Angel Milk en 2005, cela ne l’empêche pas de rester pro­duc­tif, entre remix­es et sin­gles. Cela fai­sait cepen­dant longtemps qu’il ne s’é­tait pas illus­tré dans un clip. Aujour­d’hui, c’est chose faite, avec “Con­nec­tion”, un nou­veau morceau en col­lab­o­ra­tion avec Young&Sick, pro­jet artis­tique et musi­cal basé à Los Ange­les. Au milieu des pins, le som­meil d’une femme est trou­blé par l’ar­rivée d’un étrange vais­seau. Un clip tout assor­ti à ce titre qui joue avec des sonorités pop et cos­miques qui nous donne envie de con­naître la suite.

Don’t Laugh” : Agent Orange offre deux remixes du hit de Winx

C’é­tait la bonne idée du jour. Le DJ éta­sunien Agent Orange a remixé “Don’t Laugh”, titre de Winx, alias Josh Wink. Titre légendaire sor­ti en 1995, on peut encore lire sous sa vidéo YouTube des com­men­taires tels que “Sauvez ce morceau en cas d’apoc­a­lypse, ce sera utile pour notre bien-être psy­chologique” et quelques anec­doctes de raves des années 90. Il faut se dire qu’en ce rire machi­avélique mêlé à l’acid, “Don’t Laugh” a de quoi ren­dre dingue. Et ce n’est pas Agent Orange qui dira le con­traire. Sa pre­mière ver­sion frag­mente et ré-arrange l’o­rig­i­nal, en faisant douce­ment mon­ter les touch­es d’acid. Le sec­ond, bien nom­mé, y glisse des influ­ences dub. Deux remix­es entê­tants qui ne pour­ront vous quit­ter pen­dant des jours. De quoi fil­er se défouler en soirée.

Theo Lawrence, notre cow-boy favori, revient avec le clip de “Worst In Me”

Un peignoir, un cha­peau et une coupe de cham­pagne. A peu de choses près, on pour­rait par­ler du sequel de The Big Lebows­ki. Mais non, notre héros du jour a quelques années de moins, une voix douce et des gui­tares entraî­nantes. Théo Lawrence revient aujour­d’hui avec “Worst In Me”, un nou­veau morceau qui ne nie pas ses influ­ences blues, ain­si qu’un clip très sec­ond degré réal­isé par Erez Horovitz. Le chanteur-pitre-chevalier-de-ces-dames s’y pavane non­cha­la­m­ment, entouré d’une myr­i­ade de femmes. Une manière comme une autre d’an­non­cer un nou­v­el album enreg­istré et pro­duit dans le Sud des États Unis. Rendez-vous cet automne pour l’écouter.

(Vis­ité 655 fois)