Crédit photo : Camille Blake

Berlin Atonal dévoile une partie de sa programmation

Après avoir été un événe­ment majeur des années 80 puis s’être éteint pen­dant 23 ans, Berlin Aton­al revient pour la 5e édi­tion de son ère mod­erne. Véri­ta­ble melting-pot de per­for­mances artis­tiques, le fes­ti­val a dévoilé une par­tie de la pro­gram­ma­tion de son édi­tion 2017 qui aura lieu du 16 au 20 août au Kraftwerk Berlin, une anci­enne sta­tion élec­trique restau­rée depuis 2006 pour devenir l’un des lieux impor­tants de la fête et de la cul­ture berlinoise.

En atten­dant la suite (on annonce plus de 100 musi­ciens sur les cinq jours), les fes­ti­va­liers savent d’ores et déjà qu’ils pour­ront prof­iter des per­for­mances d’habitués du fes­ti­val comme de novices. Des col­lab­o­ra­tions orig­i­nales s’opèreront en pre­mière mon­di­ale à cette occa­sion comme des mélanges entre tech­no et pho­togra­phie, entre musique élec­tron­ique et chan­son, ou encore un sys­tème de spa­tial­i­sa­tion du son en 3D com­posé par Karl­heinz Stock­hausen plongeant le pub­lic dans des cubes de son. On pour­ra égale­ment compter sur Altar, réu­nion de Roly Porter et de Paul Jebanasam, du pro­duc­teur de XL Record­ings Pow­ell en col­lab­o­ra­tion avec la pho­tographe Wolf­gang Till­mans, de Roll The Dice et de leur jazz futur­iste, mais aus­si sur les lives de Inga Mauer, Abul Mog­a­rd ou PYUR. Autant de pro­jets qui promet­tent une expéri­ence visuelle et sonore unique en son genre.

Des préventes pour le fes­ti­val com­plet sont déjà en vente, plus d’in­for­ma­tions sur le site du Berlin Aton­al.

 

(Vis­ité 490 fois)