©Pim Myten

Berlin interdit de danser dans ses clubs

S’ils sont autorisés à rester ouverts, les lieux de nuit de la cap­i­tale alle­mande seront soumis à des mesures pour le moins con­traig­nantes à par­tir de mercredi. 

Pour ten­ter d’endiguer la hausse de nou­veaux cas de Covid-19, notam­ment liée à l’ar­rivée en Europe du vari­ant Omi­cron et après la mise en place d’une jauge à 50 % depuis le 24 novem­bre, de nou­velles mesures vont êtres imposées pour les clubs de la cap­i­tale alle­mande. Si ces derniers sont autorisés à rester ouverts pour le moment, il sera impos­si­ble d’y danser, seuls les repas et con­som­ma­tions de bois­sons restent autorisés. Cette mesure s’ap­pli­quera dans tous les clubs de Berlin à par­tir de mercredi.

 

À lire également
Clubs, bars, salles de concert : le “contraignant” retour du port du masque obligatoire

 

Con­cer­nant les bars et pubs de la ville, ils sont eux aus­si autorisés à rester ouverts, à la con­di­tion de ne pas créer de rassem­ble­ments fes­tifs : “Les ren­con­tres peu­vent con­tin­uer à avoir lieu dans les cafés et restau­rants bien organ­isés”, a déclaré le maire de Berlin, Michael Müller. Néan­moins, l’E­tat fédéral et les Län­der n’ex­clu­ent pas une fer­me­ture totale de ces étab­lisse­ments si le taux d’in­ci­dence con­tin­u­ait d’augmenter.

En Bel­gique, le gou­verne­ment a annon­cé ven­dre­di dernier la fer­me­ture totale des clubs et l’oblig­a­tion pour les bars d’ar­rêter leurs activ­ités à 23 heures. En France, alors que le masque a été ren­du oblig­a­toire dans les clubs et salles de con­certs, aucune fer­me­ture n’a été évo­quée. Mais le gou­verne­ment pour­rait annon­cer de nou­velles restric­tions à la suite du con­seil de défense san­i­taire prévu lun­di et alors qu’un neu­vième cas du vari­ant Omi­cron a été détecté.

(Vis­ité 4 349 fois)