Skip to main content
© Grantspanier
23 septembre 2020

Bonobo et TEED ensemble sur un maxi entre disco 80’s et club music actuelle

par Alix Odorico

Les Anglais Bonobo et Totally Enormous Extinct Dinosaurs s’offrent une nouvelle collaboration avec « Heartbreak », single qui fait le clin d’œil aux prémisses de la scène new-yorkaise des années 80.

On n’avait pas revu l’Anglais Bonobo depuis son mix pour Fabric l’année dernière. Cela tombe bien, il revient avec « Heartbreak », aux côtés de son ami et producteur TEED. « Heartbreak » sera la première face d’un maxi commun entre les deux hommes, qui paraîtra le 13 novembre sur le nouveau label de Bonobo : Outlier, en partenariat avec Ninja Tune. Ce label « reflétera les directions plus club que j’explore avec les soirées Outlier. « Heartbreak » me semble être un bon point de départ, et a été un catalyseur pour le lancement du label. C’est un morceau taillé pour les dancefloors, dans une période où ils nous manquent terriblement ».

Bonobo X TEED

Artwork d’Heartbreak

Galvanisant, « Heartbreak » fait le pont entre la fiévreuse scène disco new-yorkaise des 80’s et la club music d’aujourd’hui. Pour marquer le coup, quoi de plus représentatif de sampler la boucle de Christine Wiltshire “I Can’t Take The Heartbreak’ de Class Action sur le mythique et groovy « Weekend » sorti en 1983. La sortie d’« Heartbreak » en cache une autre, avec « 6000 Ft. », aussi présent sur le futur maxi.

Dans un communiqué, Bonobo s’explique sur la sortie du single : « Orlando [Totally Enormous Extinct Dinosaurs, ndlr] m’a joué une version assez sommaire à partir d’une idée qui lui trottait dans la tête », raconte t-il. « On a passé quelques après-midis dans son studio à tenter des choses et ça a donné « Heartbreak » ». La référence à New York est poussée jusqu’à son paroxysme puisque ce n’est autre que Tim Lawrence – auteur du livre Life and Death on the New York Dancefloor – qui a travaillé sur des notes du livret à retrouver dans le maxi. Une sortie parfaitement résumée par TEED : « Il me paraît plus important que jamais d’inscrire la dance music dans son histoire. C’est formidable de sortir de la musique avec Simon, encore plus comme la première référence de son label ».

Visited 11 times, 1 visit(s) today