Skip to main content
2 août 2017

Bye bye le Showcase : un nouveau club ouvrira ses portes au Pont Alexandre III en 2018

par Théo Meunier

Avis aux oiseaux de nuit : vous pourrez prochainement user vos semelles sur un nouveau plancher. En 2016, les villes de Paris, Rouen et Le Havre ont lancé l’appel à projets Réinventer la Seine.  Le but ? Développer la vallée de la Seine en proposant près de 35 lieux dans lesquels investir et innover. Outre les différents projets liés aux activités fluviales, agricoles, et immobilières du bord de Seine, un des sites proposés nous intéressait particulièrement : la culée droite du Pont Alexandre III, occupée entre 2006 et début 2017 par le Showcase et cet été par le Génie d’Alex.

Depuis plusieurs mois déjà, on savait qu’il restait en lice Manifesto Holding, Live Nation et le Groupe Noctis, et c’est finalement ce dernier qui a emporté la mise comme l’ont annoncé les agglomérations porteuses du projet le 20 juillet dernier. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ça promet. Pour l’occasion, le groupe mené par Laurent de Gourcuff – qui n’a rien à voir avec le football mais s’illustre plutôt dans la gestion de restaurants, de bars et de lieux de fête parisiens (Raspoutine, Les Planches, La Clairière, Zig Zag…) ou encore le R2 à Marseille – s’est associé avec la société Miala qui s’occupe notamment du booking d’artistes tels que Charlotte de Witte, Action Bronson, Jacques, Oxia, Maelstrom ou Danny Brown et de la programmation du Faust. Ensemble, les deux groupes comptent « faire de ce lieu une attraction incontournable de la fête parisienne et internationale ». Rien que ça !

Pour ce faire, ils ont imaginé un lieu qui ne vivrait pas seulement tard le soir en fin de semaine, mais qui contribuerait à la vie culturelle parisienne à toute heure et tout au long de la semaine. Des événements gratuits seront organisés en journée comme des ateliers, des expositions, ainsi que des cours de danse proposés par une compagnie attitrée. Pour le versant club, les idées ne manquent pas non plus. Les investisseurs promettent d’ores et déjà des concerts de grands artistes internationaux et envisagent de travailler avec une troupe de comédiens qui pourrait intervenir et interagir avec le public.

D’importants travaux sont prévus pour rendre le lieu éco-responsable et plus respectueux du voisinage en limitant au maximum les nuisances sonores engendrées par les fêtards. Mais surtout, le Groupe Noctis a prévu de s’associer avec 1024 Architecture, une société spécialisée dans le light design, pour faire du plafond une « oeuvre digitale et lumineuse ». Un plafond jonché de LED et d’éclairages en tout genre, pour former une « vague digitale » et combiner le plaisir des yeux à celui des oreilles. Un joli projet qui a en tout cas convaincu les autorités parisiennes, rouennaises et havraises, et qui devrait voir le jour courant 2018.

Visited 14 times, 1 visit(s) today