Crédit : Melissa Rose Lim

Ça sort aujourd’hui : vendredi 12 avril

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week‐end avec l’électro maîtrisée de Tepr, la pop groovy de Praa, les bal­lades indie pop de Ryder the Eagle, l’électro ori­en­tale de Zeno­bia ou encore le rap sen­suel de Ander­son .Paak.

Tepr — Technosensible [Parlophone France]

Récem­ment, il nous offrait un pod­cast. Tepr s’invite dans les sor­ties du jour avec Tech­nosen­si­ble, son pre­mier album depuis En direct de la Côte (2006). Entre temps, il a tra­vail­lé avec Yelle ou Wood­kid, définis­sant son style comme poly­mor­phe. Une nou­velle fois, Tepr prou­ve sa poly­va­lence en mêlant des titres instru­men­taux mélodiques à des morceaux bien plus pop, sur lesquels s’ajoutent des voix comme “Heli­um” avec Pen­guin Prison ou “Deep Water” et Claude Violante. Tepr aime vis­i­ble­ment jouer les caméléons, et revenir à des rythmes bien plus élec­tro, comme le prou­vent “Hype­r­i­on” et “Silence”. Tout est une ques­tion de dosage.

Praa — Praa [Elephant & Castle]

On vous l’avait présen­tée pour la pre­mière fois au détour d’un coup de pouce”, Praa sort aujourd’hui son sec­ond EP. De son vrai nom Mar­i­on Lagas­sat, la Française tire ses prin­ci­pales influ­ences de la pop anglaise, de la soul améri­caine et du R’n’B des années 90. Mais les fans de son essence R’n’B risquent peut‐être d’être déçus avec ce nou­v­el EP. La chanteuse y affirme un ver­sant bien plus pop dès le pre­mier morceau , “Won’t For­get About You”, qui se pour­suit sur la suite des titres. Cer­tains élans soul restent présents, comme “Infi­nite Regress”  et “Over­come”, qui ne sont pas sans rap­pel­er le dernier album de Solange.

Ryder The Eagle — Free Porn [Ryder The Eagle]

Après s’être échap­pé de Las Aves — son ancien groupe — Adrien Cas­sig­nol revient avec un deux­ième EP inti­t­ulé Free Porn. S’il con­serve son goût pour les bal­lades indie pop, il ajoute cette fois une légère couche élec­tron­ique à ses pro­duc­tions. Côté chant, le tim­bre du musi­cien a déjà été com­paré à Julian Casablan­cas, et cela se ressent notam­ment lorsque sa voix descend dans les graves. Il en ressort un sen­ti­ment de mélan­col­ie, par­fois un peu dés­espéré comme sur “Alone In Love”, par­fois plus apaisé comme sur le con­tem­platif “Light House”.

Ryder The Eagle sera con­cert le 23 avril au Point Éphémère. Plus d’informations sur l’événement Face­book.

Zenobia — Zenobia [Acid Arab Records/Crammed Discs]

Vous aimez Acid Arab ? Vous allez aimer Zeno­bia. Dans son pre­mier EP, le duo élec­tron­ique pales­tinien mélange mélodies ori­en­tales et syn­thé­tiseurs avec brio dans une transe tech­no ara­bisante. Il réus­sit même à pouss­er l’hybridation plus loin que ses cousins parisiens. D’ailleurs, si les sonorités des deux groupes ont quelques ressem­blances, c’est nor­mal : Acid Arab a par­ticipé à la pro­duc­tion du maxi, et Zeno­bia a signé sur son label. Et vu la réus­site des trois titres déjà dévoilés, on ne peut espér­er que du bon pour le pre­mier long‐format à venir.

Anderson .Paak — Ventura [Aftermath/12 Tone Music, LLC]

Quelques mois après la sor­tie d’Oxnard, Ander­son .Paak revient déjà avec un nou­v­el album. Comme le disque précé­dent, Ven­tu­ra accueille une flop­pée d’invités, d’André 3000 à Brandy en pas­sant par la légende du hip‐hop améri­cain Nate Dogg. Au pro­gramme : une intro solaire avec “Come Home”, des virées r’n’b et funk (“Win­ners Cir­cle” et “What Can We Do?”) et des pas­sages jazzy comme sur “Yada Yada”. Avec en trame de fond un groove impa­ra­ble et des lignes de basse tou­jours sexy.

(Vis­ité 747 fois)