Skip to main content
Crédit : Melissa Rose Lim
12 avril 2019

Ça sort aujourd’hui : vendredi 12 avril

par Lolita Mang

C’est vendredi, c’est jour de sortie ! Vu qu’il est parfois difficile de s’y retrouver avec tous les disques qui sortent chaque semaine, Tsugi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélection de galettes – LPs et EPs confondus – qui viennent de paraître et qui nous font vraiment envie : voici donc de quoi accompagner votre week‐end avec l’électro maîtrisée de Tepr, la pop groovy de Praa, les ballades indie pop de Ryder the Eagle, l’électro orientale de Zenobia ou encore le rap sensuel de Anderson .Paak.

Tepr – Technosensible [Parlophone France]

Récemment, il nous offrait un podcast. Tepr s’invite dans les sorties du jour avec Technosensible, son premier album depuis En direct de la Côte (2006). Entre temps, il a travaillé avec Yelle ou Woodkid, définissant son style comme polymorphe. Une nouvelle fois, Tepr prouve sa polyvalence en mêlant des titres instrumentaux mélodiques à des morceaux bien plus pop, sur lesquels s’ajoutent des voix comme « Helium » avec Penguin Prison ou « Deep Water » et Claude Violante. Tepr aime visiblement jouer les caméléons, et revenir à des rythmes bien plus électro, comme le prouvent « Hyperion » et « Silence ». Tout est une question de dosage.

Praa – Praa [Elephant & Castle]

On vous l’avait présentée pour la première fois au détour d’un « coup de pouce », Praa sort aujourd’hui son second EP. De son vrai nom Marion Lagassat, la Française tire ses principales influences de la pop anglaise, de la soul américaine et du R’n’B des années 90. Mais les fans de son essence R’n’B risquent peut-être d’être déçus avec ce nouvel EP. La chanteuse y affirme un versant bien plus pop dès le premier morceau , « Won’t Forget About You », qui se poursuit sur la suite des titres. Certains élans soul restent présents, comme « Infinite Regress »  et « Overcome », qui ne sont pas sans rappeler le dernier album de Solange.

Ryder The Eagle – Free Porn [Ryder The Eagle]

Après s’être échappé de Las Aves – son ancien groupe – Adrien Cassignol revient avec un deuxième EP intitulé Free Porn. S’il conserve son goût pour les ballades indie pop, il ajoute cette fois une légère couche électronique à ses productions. Côté chant, le timbre du musicien a déjà été comparé à Julian Casablancas, et cela se ressent notamment lorsque sa voix descend dans les graves. Il en ressort un sentiment de mélancolie, parfois un peu désespéré comme sur « Alone In Love », parfois plus apaisé comme sur le contemplatif « Light House ».

Ryder The Eagle sera concert le 23 avril au Point Éphémère. Plus d’informations sur l’événement Facebook.

Zenobia – Zenobia [Acid Arab Records/Crammed Discs]

Vous aimez Acid Arab ? Vous allez aimer Zenobia. Dans son premier EP, le duo électronique palestinien mélange mélodies orientales et synthétiseurs avec brio dans une transe techno arabisante. Il réussit même à pousser l’hybridation plus loin que ses cousins parisiens. D’ailleurs, si les sonorités des deux groupes ont quelques ressemblances, c’est normal : Acid Arab a participé à la production du maxi, et Zenobia a signé sur son label. Et vu la réussite des trois titres déjà dévoilés, on ne peut espérer que du bon pour le premier long-format à venir.

Anderson .Paak – Ventura [Aftermath/12 Tone Music, LLC]

Quelques mois après la sortie d’Oxnard, Anderson .Paak revient déjà avec un nouvel album. Comme le disque précédent, Ventura accueille une floppée d’invités, d’André 3000 à Brandy en passant par la légende du hip-hop américain Nate Dogg. Au programme : une intro solaire avec « Come Home », des virées r’n’b et funk (« Winners Circle » et « What Can We Do? ») et des passages jazzy comme sur « Yada Yada ». Avec en trame de fond un groove imparable et des lignes de basse toujours sexy.

Visited 17 times, 1 visit(s) today