Ça sort aujourd’hui : vendredi 13 avril

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week‐end !

Garance — Universo [Tulipa Recording]

Hyp­no­tique, tel est le qual­i­fi­catif idéal pour décrire Uni­ver­so de Garance. L’ouverture vers l’univers de la Suissesse se fait avec “Uni­ver­so” où les sonorités élec­tron­iques trans­portent l’auditeur dans le ciel. Ensuite, place à un épisode plus punchy lors du pas­sage de “Hyp­no­labo”. La con­clu­sion se fait sur “Act­ing” en fea­tur­ing avec Kar­la & pop­squiD  et “Fig­ure de Proue”, deux titres tail­lés pour le dance­floor. On est char­mé.

Mugwump — Drape [Subfield]

Après avoir écumé les nuits brux­el­lois­es, le DJ‐producteur revient avec un sec­ond album, cette fois accom­pa­g­né d’un groupe com­posé de Thomas Stad­nic­ki à la gui­tare, Lukas Melville à la bat­terie et Stéphane Fedele à la basse. Le résul­tat ? De l’électronique nour­rie aux gui­tares. Ces onze morceaux per­me­t­tent de décou­vrir une facette plus som­bre de Mug­wump dans une atmo­sphère entre new‐wave et psy­ché rock.

Workerz — Fake Friends [Back Office Records]

Après trois EPs, des pas­sages à Con­crete et au Rex, Work­erz passe l’étape du long for­mat. Direc­tion la piste de danse avec ce disque de la moitié des Petit Pilous (mais si, rappelez‐vous ce duo corse un peu déjan­té) résol­u­ment house. Solaire et frais, ce disque demande de l’endurance car il faut tenir la cadence :  “Body Shot” en est le par­fait exem­ple tant les beats nous poussent à se déhanch­er en rythme.

Efdemin — Naïf [Curle Recordings]

29 titres, c’est cadeau ! Efdemin (de son vrai nom Phillip Soll­mann) offre un album aux allures de mix en cette journée ensoleil­lée. Entre ses prods per­son­nelles et celles de ses com­pagnons de route (Pom Pom, Jinge, Nihad Tule…), ce disque oscille entre dub et électro‐acoustique et offre un voy­age à tra­vers les gen­res et les sen­sa­tions. Entre pres­sion, soulage­ment et exci­ta­tion.

Jaromil Sabor — Second Science [Howlin Banana Records — Casbah Records / Modulor ]

Un peu de pop‐rock à la française avec le qua­trième album de Jaromil Sabor. Si vous aimez les balades cham­pêtres et les gui­tares volup­teuses, ces neuf titres sont faits pour vous. Au pro­gramme : des voix charmeuses (“Gar­den Cof­fin”), du garage rock (“Sabor­dage”), de folk British (“Plague of Wal­do”) et de la pop (“Hot Lizard”). En bref un véri­ta­ble patch­work musi­cal mené par Loïk Maille accom­pa­g­né de Boris Cuisinier à la basse, Suzy Cacheux, Samuel Roux au clavier et François Taster. Super quin­tet.

 

(Vis­ité 773 fois)