Ça sort aujourd’hui : vendredi 15 septembre

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

Var­i­ous Artists — Dim­itri from Paris Presents Sal­soul Mas­ter­mix [BMG]

Quand le par­rain de la dis­co, Dim­itri from Paris, a carte blanche pour piocher, éditer et remix­er l’im­mense cat­a­logue du pres­tigieux label Sal­soul Records, il faut for­cé­ment s’at­ten­dre à une com­pi­la­tion de qual­ité. Sur le pre­mier CD, le français rassem­ble une flopée d’artistes qui ont mar­qué l’ère dis­co et celle des prémiss­es de la house pour remix­er les hits du label améri­cain avec Frankie Knuck­les, Shep Pet­ti­bone, Lar­ry Lev­an, Wal­ter Gib­bons, Fran­cois K et Tom Moul­ton. Dim­itri from Paris se fait plus per­son­nel sur le sec­ond CD. Il y édite dix morceaux qui lui sont chers, aux­quels il ajoute sa touche per­son­nelle que l’on sait façon­nante pour le dance­floor.

Bear­face — San José EP [Beartone Records]

De son vrai nom, Raj Panasa, l’artiste est aus­si con­nu au sein de son duo, Bana Kuba, qu’il forme avec Max Mis­try. A tra­vers les deux tracks de son EP, l’Anglais nous emporte d’un côté sur des sen­tiers afro-beat et deep-house qu’il marie si bien sur “San José”. De l’autre, il croise des instru­men­ta­tions jazzy à un rythme hip-hop entraî­nant sur “Don’t Need It”, pour un EP ensoleil­lé qui rap­pelle indé­ni­able­ment l’été.

Var­i­ous Artists — There’s Always Cacao In Exot­ic Places Vol. 1 [Cacao Records]

Cacao Records souf­fle sa pre­mière bougie ! Le label d’Amérique Cen­trale basé à Berlin a été fondé par les frères Keene alias K.E.E.N.E et Jose Raul Gon­za­lez alias Gonzo-Gonzo, respec­tive­ment orig­i­naires du Pana­ma et du Guatemala. En un an, le label a vu pass­er du beau monde : Seth Trox­ler, Rodriguez Jr, Re.you ou encore Black Loops pour ne citer qu’eux. Logique­ment, leur com­pi­la­tion anniver­saire affiche un cast­ing de choix avec Rick Wade, Roboson­ic, Tiger­skin et Zom­bies In Mia­mi.

Beach Youth — Sin­gles [Beau Tra­vail]

Pre­mier EP pour les Nor­mands de Beach Youth après trois sin­gles remar­qués “Days”, “Mem­o­ries”, et “Young”. D’un rock cal­i­fornien et psy­ché rap­pelant aus­si bien la loin­taine époque des Beach Boys que celle plus proche de The Drums, les qua­tre caen­nais nous don­nent envie de sauter à bord d’une voiture décapotable, de met­tre la musique à fond et de trac­er tout droit vers la plage incon­sciem­ment. Pre­mier essai réus­si et vive­ment la suite.

Francesco Novara — Astron EP [Estab­lish­ment Records]

La col­lab­o­ra­tion unique entre le label Estab­lish­ment et l’A­gence spa­tiale européenne ESA. Francesco Novara délivre ici un EP com­posé à par­tir de (seule­ment) deux échan­til­lons sonores provenant d’un vais­seau spa­tial qui se serait posé sur une comète. Comme quoi, l’u­nivers et les décou­vertes spa­tiales con­tin­u­ent d’in­spir­er les artistes. Ici Francesco Novara nous embar­que à bord de son vais­seau pour un voy­age stel­laire et down-tempo. Une petite douceur envoû­tante.

Ninos Du Brasil — Vida Eter­na [Hos­pi­tal Pro­duc­tions]

Après leur album Novos Mis­térios en 2014, et un EP en 2016, Para Araras, les Ital­iens de Ninos Du Brasil revi­en­nent encore une fois sur Hos­pi­tal Pro­duc­tions — label de l’artiste expéri­men­tal Pruri­entNicolò For­tu­ni et Nico Vas­cel­lari explorent les gen­res entre rythmes de batu­ca­da et de sam­ba, vocaux hurlants et incisifs et une ligne de basse par­fois down tem­po, par­fois tech­no. Sur cet album, on en revient vite à la réal­ité de la pochette : une atmo­sphère vam­pirisante au rythme endi­a­blé, des incrus­ta­tions sonores d’épou­vante et des nappes syn­thé­tiques hyp­no­ti­santes.

(Vis­ité 661 fois)