Ça sort aujourd’hui : vendredi 19 janvier

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

Einleit — Lovers Be Alert [Sacré Cœur Music]

Un peu de pop éthérée où les nuages ser­vent d’u­niques repères. Ein­leit est un trio mené par Jun Suzu­ki, aupar­a­vant chanteur lyrique. Le pre­mier titre, “Colour­blind”, accom­pa­g­né d’un clip avait annon­cé la couleur élec­tron­ique de ce pre­mier album, il est main­tenant disponible au com­plet. Le groupe s’é­tait fait remar­quer avec ses deux pre­miers EPs, Fire Walk With Me et And I A Twister Love What I Abhor.

Noraj Cue — Story Of The Campfire [Happy Campers Record]

De la house au coin du feu, bien emmi­tou­flé dans son plaid. Nos chem­inées sont rem­placées par Net­flix ou la PS4 de nos jours, mais l’idée est la même. On se pose dans le canapé et Noraj Cue nous entraîne dans un instant aus­si déli­cieux que con­fort­able. Sor­ti sur son label Hap­py Camper Records que le pro­duc­teur vient tout juste de mon­ter, Sto­ry At The Camp­fire rend hom­mage au mode de vie nomade des DJs. Les trois remix­es qui accom­pa­g­nent ce morceau pro­lon­gent par­faite­ment notre plaisir, cha­cun vers un ter­ri­toire sub­tile­ment dif­férent. Voilà une excel­lente excuse pour ne pas sortir.

Mezzanine — Mezzanine [23rd Floor Record / Le Tétris]

C’est pop, c’est frais et c’est solaire ! L’EP éponyme est com­posé de deux titres qui sauront réchauf­fer les cœurs en cette mi-janvier. Très indie et surf music, l’au­di­teur sen­ti­ra l’in­flu­ence du voy­age en Aus­tralie de Maxime Liberge, le chanteur du groupe. “Where Is She Gone” a quelque chose du duo Papooz. Après une par­tic­i­pa­tion au fes­ti­val We Love Le Havre, la petite bande enchaîn­era les scènes locales pour faire partager cette douceur ensoleillée.

Samaritans — Š [PMG Productions]

Pour l’en­reg­istrement de ce pre­mier album, Samar­i­tans a su s’en­tour­er de Lau­rent d’Her­bé­court, qui a notam­ment tra­vail­lé avec Phoenix et Ben­jamin Weber con­nu pour avoir col­laboré avec les Aus­traliens de Parcels. Le résul­tat est à la croisée des chemins entre l’élec­tro et le rock, on y retrou­ve les influ­ences des qua­tre mem­bres du groupe. On y décèle égale­ment des touch­es hip-hop et un côté très eight­ies aidé par le syn­thé. Après cette année de tra­vail, Samar­i­tans se lancera dans une tournée française pour défendre ce pre­mier disque.

DJ Koyote — France’N’Trance [Supergenius Records]

La dernière aven­ture du Français DJ Koy­ote sur un autre label était un EP sur Sound Pel­le­gri­no, dirigé alors par le défricheur Teki Latex. Depuis DJ Koy­ote est à la tête de sa pro­pre mai­son Super­ge­nius Records, où il dévoile son nou­v­el EP France ‘n’ Trance com­posé de cinq morceaux inédits. On est là dans une house chaleureuse, même si par­fois désta­bil­isante, entre la paroisse de Chica­go et les essais de musique minimaliste.

 

 

(Vis­ité 1 319 fois)