Ça sort aujourd’hui : vendredi 21 juillet

par Tsugi

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end ! 

Lana Del Rey — Lust For Life [Poly­dor Records]

La recette ne change pas vrai­ment mais fonc­tionne tou­jours pour Lana Del Rey. Avec Lust For Life, la chanteuse new-yorkaise fait de nou­veau éta­lage de la beauté de sa voix pen­dant plus d’une heure. Même les instrus aéri­ennes sem­blent être conçues pour ne jamais pren­dre le dessus sur le chant onirique de l’artiste. Men­tion spé­ciale pour “Sum­mer Bum­mer” où Lana se décou­vre un côté hip-hop, bien aidée par son pote A$AP Rocky ain­si que le jeune Play­boi Car­ti. Côté col­lab’, on retrou­ve égale­ment la super star The Week­nd ou encore Sean Lennon, his­toire d’ap­porter un peu plus de diver­sité à cet album roman­tique, mais jamais niais.

Tyler, The Cre­ator — Flower Boy [Colum­bia]

Deux ans après Cher­ry Bomb, Tyler, The Cre­ator dévoile son cinquième album solo Flower Boy. Plus besoin d’e­spér­er le son agres­sif des débuts, l’en­fant ter­ri­ble d’Odd Future s’est assa­gi. En admi­ra­teur de Phar­rell Williams et Ste­vie Won­der, il livre ici des com­po­si­tions large­ment inspirées par le R&B et la soul et mag­nifiées par les voix de Frank Ocean, Steve Lacy ou Kali Uchis, tout en s’ac­cor­dant quelques morceaux plus énervés avec “Who Dat Boy” ou “I Ain’t Got Time”.

Eagles & But­ter­flies — Arpeg­gia­tor [Sapi­ens]

Nou­velle sig­na­ture du label d’Ago­ria, Eagles & But­ter­flies livre sa pre­mière sor­tie chez Sapi­ens, Arpeg­gia­tor. Un EP trois titres effi­cace avec un morceau titre de 14 min­utes d’une tech­no col­oré, un sec­ond titre “Oyeme” plus con­tem­platif et le dernier “Prophet” porté par une basse funky.

Dizzee Ras­cal — Rask­it [Universal/Island Records Ltd.]

Ça fai­sait un moment qu’on n’avait pas enten­du Dizzee Ras­cal. Ou du moins pas comme ça. Fini les col­lab­o­ra­tions avec Shaki­ra ou Will.I.Am, le rappeur anglais revient à ses pre­mières amours. Un son grime brut découpé par un flow incisif scan­dé avec un accent lon­donien. Jouis­sif.

Nine Inch Nails — Add Vio­lence [The Null Cor­po­ra­tion]

Il y a tou­jours un peu d’ex­ci­ta­tion à l’ap­proche d’une nou­velle sor­tie de Nine Inch Nails. La faute à un Trent Reznor (le génie der­rière le pro­jet NIN) jamais ras­sas­ié, per­fec­tion­niste à souhait, prenant un malin plaisir à créer toute une his­toire autour de cha­cun de ses morceaux. Pour ce nou­v­el EP inti­t­ulé Add Vio­lence, l’in­class­able groupe diver­si­fie les approches — rien à voir a pri­ori entre “Less Than” et “This Isn’t A Place” par exem­ple — sans jamais per­dre en cohérence. Vive­ment la suite.

Théo Meu­nier et Lucas Mar­tin

(Vis­ité 503 fois)