Ça sort aujourd’hui : vendredi 23 février

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

Popof — Confusion [Mood Records]

Fig­ure tutélaire du sound-system Heretik, Popof s’est tourné depuis 2004 vers la tech­no et la min­i­male. Cette direc­tion musi­cale l’a envoyé mix­er aux qua­tre coins du monde, mais le DJ est resté pro­duc­teur en sor­tant régulière­ment des EPs sur son label Form Music, mais aus­si chez Skryp­töm et Cocoon Record­ings. Ces trois titres de Con­fu­sion sont tail­lés pour le dance­floor, à tester dès ce soir.

re:deep — In Between [Vordergrundmusik]

Curieux mais mag­nifique, re:deep pro­pose là un album entre deep house et folk expéri­men­tale. Le résul­tat est très mélan­col­ique, vibrant de poésie sans lour­deurs mélo­dra­ma­tiques. D’après la rumeur, le disque serait en grande par­tie inspiré par l’Islande. Der­rière cet alias, on trou­ve Michael Schreiber, patron de son pro­pre label alle­mand Vorder­grund­musik, sur lequel il a sor­ti la plu­part de ses titres.


Obsimo — Obsidienne [Shlo Music]

Obsi­mo est un nou­veau venu dans la galax­ie des musi­ciens qui aiment décon­necter leurs machines des styles prédéfi­nis. Inspiré par Mod­er­at ou Rone, le garçon n’avait sor­ti jusqu’à présent qu’un EP en 2016, Lucide. Ce sec­ond disque sent bon, rend la peau douce et améliore l’humeur. On promet le pro­duc­teur à un chou­ette avenir musi­cal.

GusGus — Lies Are More Flexible [Oroom]

Der­rière ce nom rigo­lo se cache un groupe et col­lec­tif islandais de musique élec­tron­ique, for­mé en 1995. Leur par­tic­u­lar­ité est de chang­er tous les mem­bres du groupe régulière­ment, si bien qu’il ne reste aujourd’hui aucun des pre­miers artistes dans l’équipe. Après avoir sor­ti leurs trois derniers dis­ques sur le label Kom­pakt, ils édi­tent ce dix­ième opus de leur discogra­phie, après qua­tre ans d’absence, sur leur pro­pre label, Oroom. Lies Are More Flex­i­ble est plutôt var­ié, on retrou­ve bien sûr l’ambient et le down­tem­po chers à Gus­Gus, agré­men­tés d’une dimen­sion syn­th­wave et dance. L’Islande sem­ble réus­sir aux artistes.

Stare5 — Void Swimmer [Epm Music]

Bryan Zentz ressort du plac­ard son alias Stare5 pour un EP-hommage à Detroit. Pro­duc­teur de tech­no depuis une ving­taine d’année, on retrou­ve ses dis­ques sur les labels Minus, Plus 8, Soma, EXper­i­men­tal, Jeri­cho… Bref la classe. Il tra­vaille actuelle­ment sur un prochain album, à paraître sur le label Traum­raum.

(Vis­ité 848 fois)