Skip to main content
25 mai 2018

Ça sort aujourd’hui : vendredi 25 mai

par Alice Lanneluc

C’est vendredi, c’est jour de sortie ! Vu qu’il est parfois difficile de s’y retrouver avec tous les disques qui sortent chaque semaine, Tsugi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélection de galettes – LPs et EPs confondus – qui viennent de paraître et qui nous font vraiment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”.

Louise Roam – Stargaze [Strictly Recordings]

Après les grandes forêts de Scandinavie de son disque Raptus puis la Grèce dans Avaton, Aurélie Mestres (de son vrai nom) s’attaque au voyage interstellaire.Avec ce troisième EP proche des étoiles, Louise Roam nous emmène avec elle aux confins de la galaxie où les astres gouvernent. Chaque morceau pourrait se décrire avec le vocabulaire de l’astronomie tant il s’apparente à l’atmosphère spatiale. Les sonorités électroniques légères et planantes des cinq titres demandent à chacun de lever les yeux vers le ciel pour admirer l’immensité de l’univers.

Arabstazy – Under Frustration [InFiné]

Under Frustration est une compilation en trois volumes du collectif tunisien Arabstazy en collaboration avec le label français InFiné. A travers ses 10 chapitres, le disque met en lumière la scène électronique arabe d’aujourd’hui. On y retrouve des artistes de tous horizons comme Anubiya pour un moment industriel et mystique, Hemshin Breath mêlant électronique et musique traditionnelle ou encore Birth Of Ashaan entre techno et sonorités orientales. Et fait important, tous les bénéfices de cette compilation seront reversés à l’ONG Basmeh & Zeitooneh (venant en aide aux réfugiés syriens au Liban) ainsi qu’au festival annuel Seen d’Arabstazy.

Oliver Koletzki et Niko Schwind – Noordhoek [Stil vor Talent]

Pour donner vie au puissant Noordhoek, Oliver Koletzki et Niko Schwind ont quitté leur studio berlinois pour se rendre dans un chalet en Afrique du Sud (dans la région de Noordhoek, d’où le nom de l’album). La nature environnante faite de plages et de montagnes semble avoir été une source d’inspiration tant les sonorités nous emmènent dans leur voyage. Chaque titre est le témoignage de l’une de leurs expériences sur le continent africain que ce soit avec les percussions de « Kruda », les chants enchanteurs de « Camps Bay » ou la ligne de basse de  « Mawensi ». Un dépaysement total.

Guillaume Houzé & The Toxic Avenger – BO Mutafukaz [22D Music]

Depuis mercredi vous pouvez découvrir en salle Mutafukaz, adaptation à l’écran de la BD éponyme par son auteur Guillaume Renard et Shôjirô Nishimi. Pour assurer la partie musicale de ce film d’animation auxquels Orelsan et Gringe prêtent leurs voix, on retrouve Guillaume Houzé et The Toxic Avenger. Le duo livre une bande-originale survoltée qui a été récompensée lors du dernier festival de Gérardmer !

Jumo – Dérives Remixes [Nowadays Records]

Une fois encore, Jumo nous surprend. Aujourd’hui, il a proposé à ses compères La Fine Equipe, Madben, Manuel Tur, Blutch, Yeuz ou encore Calling Marian d’offrir un nouveau souffle à ses titres. Et c’est réussi car chacun des remixes est sujet à une redécouverte de l’oeuvre du poulain de Nowadays. Pour danser, on vous conseille « 1991 » (par Maze), pour flâner au soleil ce sera « Bloom » (La Fine Equipe), pour scintiller on remercie Madben avec « Bleu » et pour planer en toute tranquillité, coucou « Ville » orchestré par Blutch. Un disque complet.

Anna Lann & Emmanuel Caurel – Zephyr [Insult To Injury]

Première sortie du label Insult To Injury, cet EP est la naissance d’une collaboration entre l’artiste Ann Lann basée à Tel Aviv et le producteur français Emmanuel Caure. Le résultat ? Une techno mystérieuse au tempo lent et bizarroïde. « Laisse Moi Parsemer » sort du lot par ses paroles – en apparence incompréhensibles – , sa rythmique et sa force hypnotique. Vous serez magnétisé.

Grand Yellow – La Piscine [Dify Records / La Piscine Records]

Cinq ans après sa création et un an après la sortie d’un premier EP, Grand Yellow passe le cap de l’album. L’atmosphère mélancolique du disque nous emmène peu à peu dans une virée nocturne qu’il est toujours dur de quitter. L’électro-pop menée par la voix de Clémence Pied nous emmène dans les cieux. Allez, plongeons dans cette piscine scintillante.

 

 

 

Visited 5 times, 1 visit(s) today